01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

À travers “Hymne à la mère, hymne à la vie”, le poète Olivier Sangi rend hommage à la femme

Dans l’une de ses publications intitulée ” Hymne à la mère, hymne à la vie”, le poète congolais Olivier Sangi Lutondo, dit poète de la paix, a rendu hommage à la femme du monde en général et de la RD-Congo en particulier.

À l’en croire,  au cours d’un entretien avec Le Regard en marge de la célébration de la journée internationale de la femme, si le monde connaît des drames et des tragiques multiples, “c’est le fait qu’on a chosifié, marchandisé, souillé et profané la femme”.

Le monde, regrette ce poète, a oublié ou fait semblant d’oublier qu’honorer la femme c’est honorer la vie. “Si nous troublons la source de la vie, la vie que nous aurons sera également troublée. Dans la culture africaine en général et Lunda-Cokwe en particulier, la vie est sacrée, alors la femme, elle est la Mère Reine et Gardienne de la vie”, a-t-il déclaré en soulignant que l’amour de la vie oblige à chacun de respecter et d’honorer la femme.

Pour Olivier Sangi, nulle part dans la culture africaine, la femme est considérée comme source de péché.

Il en appel les uns et les autres à la revisitation de la culture africaine.

“Ainsi nous sauverons nos propres vies et surtout la vie des générations futures. La meilleure façon de fêter le mois de la femme n’est pas celle qui consiste à copier bêtement le modèle occidental déjà périmé, mais plutôt retrouver et vivre notre propre modèle africain. Respectons nos Grand-mères . Elles ont des richesses et des trésors à nous léguer. Laissons nos enfants et aidons-les à aimer et à entrer dans l’École-Vie de nos Ancêtres”, a-t-il conclu.

Marie-Parousie Immaculée