octobre 26, 2020

Le Regard

De l'information fouillée et vérifiée

Coronavirus: à Moscou, le confinement débute ce lundi

La Russie prend à son tour des mesures drastiques pour lutter contre le coronavirus. À Moscou et dans sa région, les habitants vont devoir rester confinés chez eux. Le Premier ministre Mikhaïl Michoustine a appelé le reste du pays à se tenir prêt à suivre pour enrayer la progression du Covid-19. Jusqu’à présent, seules les personnes âgées de plus de 65 ans étaient concernées par ces mesures de confinement.

PUBLICITÉ

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Moscou prend conscience tardivement et assez brusquement de la gravité de la situation. La capitale russe a donc décidé de prendre des mesures assez radicales, avec un régime de confinement particulièrement strict.

Les Moscovites n’auront le droit de sortir de chez eux que pour se rendre au travail (uniquement si le télétravail est impossible), pour les urgences médicales et pour faire leurs courses « dans le magasin le plus proche de leur domicile ». Ils pourront également sortir les poubelles, et promener leur chien mais sur un rayon de 100 mètres uniquement. Pas de possibilité de promenade ou de jogging comme dans d’autres pays.

En outre, ces mesures de confinement seront contrôlées par un « système intelligent de surveillance ». Le communiqué de la mairie de Moscou ne donne aucune précision sur ce point. Selon la presse russe, chaque résident pourrait se voir attribuer un QR code qui pourra ensuite être scanné par la police afin de vérifier leur lieu de résidence, leur lieu de travail et d’éventuelles dérogations.

Faible nombre de tests

La Russie renforce ses mesures de protection face à la maladie, pourtant le bilan de la maladie reste relativement faible, avec 9 morts et moins de 1 600 cas. Un bilan officiel que même le maire de Moscou juge « sous-estimé », en raison sans doute du faible nombre de test effectués dans le pays.

Après s’être longtemps cru à l’abri de l’épidémie pour avoir très tôt fermé ses frontières terrestres avec la Chine, et barré l’accès du pays aux touristes chinois, les autorités russes anticipent probablement une propagation rapide de la maladie. Elles estiment insuffisantes les mesures annoncées la semaine dernière, période de congés obligatoires. Plus question de tergiverser pour Moscou et sa région, épicentre de l’épidémie dans le pays, qui se résignent donc, à leur tour, à des mesures de confinement.