15/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Élections 2023: Denis Kadima pris la main dans le sac !

Cadre d’Ensemble pour la République, Francis Kalombo fournit les preuves de la planification de la fraude électorale par la CENI et donne une explication au refus de du président de la CENI Denis Kadima de se soumettre à un audit international indépendant et de publier les listes des électeurs.

Kalombo dit avoir tiré ces données dans le site officiel de la CENI, affirmant avoir découvert l’existence des centres et bureaux de vote fictifs, notamment dans la région du Kasaï. Il évoque des écoles avec même nom et même nombre d’électeurs mais situées dans des quartiers différents.

Il révèle avoir constaté des cas d’un seul bureau de vote avec 1800 électeurs et se demande comment autant de personnes peuvent voter dans un seul bureau en une seule journée. Il cite, par exemple, des cas de cabanes constituant un seul bureau de vote pouvant aller jusqu’à 16.000 électeurs.

Kalombo interroge également comment le Kasaï Central est passé de 1.807.116 électeurs à la clôture des opérations d’enrôlement à 2.171.884 électeurs, évoquant l’existence de près de 400.000 électeurs fictifs, disant que ces fictifs existent un peu partout à travers le pays et conviant les sceptiques au même exercice.

Samedi en conférence de presse, le porte-parole de Moïse Katumbi a appuyé ces affirmations graves par un exercice de vérification sur le site de la CENI, disant tenir la preuve d’un plan de bourrages des urnes, invitant Denis Kadima à s’expliquer.

AfricaNews