30/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

PNC: le Général Kasongo porte plainte contre deux individus qui ont insulté et brutalisé des policiers

La Police de la ville de Kinshasa a annoncé vouloir saisir la justice contre un certain Thys Mumba, mais aussi Paul Mumba qui, dans une vidéo qui circule depuis mardi dernier sur les réseaux sociaux, ont tenu des propos insultants et menaçants à l’égard des forces de l’ordre sur le boulevard du 30 juin, dans la commune de la Gombe, pendant les heures du couvre-feu.

Cette annonce a été faite personnellement par le chef de la Police de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo Kitenge, mardi 27 avril 2021 dans un Forum Whatsapp axé essentiellement sur les questions sécuritaires.

«Inacceptable, intolérable, nul n’est au dessus de la loi. Félicitations aux policiers pour leur maîtrise de soi. Nous allons porter plainte dès demain pour que des tels énergumènes reviennent à la raison», a prévenu le général Sylvano Kasongo.

Dans cette vidéo, l’on voit également Christian Lumu, le vice-président de la Ligue des Jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social -UDPS-, pendant que ces deux hommes proféraient violemment des injures à l’encontre des policiers. L’un d’entre eux a même bousculé un agent armé de police.

À travers son compte Twitter, ce jeune cadre de l’UDPS a tenté de donner une explication sur ce qui s’est passé.

«Incompréhension sur un prétendu pot-de-vin qui serait exigé par les éléments de la police aux usagers de la route, lesquels seraient en partance pour leur domicile. Le Papa se dit être victime des coups et blessures (gifle) lui assénée par un des UJANAS. N’eût été notre médiation, l’irréparable arriverait et par moquerie on présenterait des condoléances moqueuses au chef de l’Etat qui allait perdre son oncle et en même temps, s’en suivront des critiques contre sa police pour le non-professionnalisme», a indiqué Christian Lumu.

Cette vidéo qui s’est largement repandue sur la toile a provoqué une vague d’indignation. Plusieurs personnes sont montées au créneau pour exiger des sanctions exemplaires contre ces deux individus.

Rhudy Mialoundama