octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RAM: la plénière consacrée à l’audition de Kibassa reportée à une date ultérieure

Le bureau de l’Assemblée nationale a de nouveau reporté, à une date ultérieure, la plénière prévue mercredi 5 octobre sur le dossier RAM (Registre des appareils mobiles). Cette institution annonce ce changement, dans un communiqué publié le même jour, sans en préciser les raisons. 

A la veille de cette plénière, une tension était perceptible au sein de l’opinion et chez certains parlementaires, divisés sur la question du bien-fondé de la taxe RAM et la gestion des fonds qu’elle génère. 

Tôt le matin de ce mercredi, des groupes de personnes commençait à envahir les alentours du Palais du peuple – siège du Parlement – avec en main des calicots arborant des messages de soutien au ministre des PTNTIC, Augustin Kibassa. 

Ce dernier avait été aculé, lors de son audition mercredi dernier, par les députés nationaux au sujet de cette taxe. « Escroquerie d’Etat, escroquerie populaire, escroquerie à ciel ouvert, une taxe illégale… », criaient les députés nationaux. 

En réaction, le ministre avait plutôt présenté un bilan positif et des avantages de cette taxe qui a permis « de collecter 25 millions de dollars au profit du Trésor public. D’après lui, plus de 38 millions d’appareils ont été déjà enregistrés et identifiés au nombre desquels 26 millions d’appareils 2G et plus de 11 millions d’appareils mobile 3 et 4G ; plus de 17 millions d’appareils originaux et uniques ; 14 millions d’appareils clonés et 5 millions d’appareils conformes. En outre, il a souligné que la taxe RAM vient en appui à la gratuite de l’enseignement de base ». 

Un premier délai de 48 heures lui avait alors été accordé pour revenir à l’hémicycle répondre aux préoccupations des élus. Ensuite, la séance a été renvoyée à ce mercredi, avant d’être cette fois-ci reportée sine die.