05/03/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: cadre de l’AFDC de Bahati, Nathalie Makumbu met la femme congolaise devant «ses responsabilités civiques et politiques»

En marge des activités de la clôture de mars, mois dédié aux droits de la femme, Nathalie Makumbu Mbwini, cadre de l’Alliance des forces démocratiques du Congo -AFDC-, parti cher à Modeste Bahati Lukwebo, a organisé samedi dernier un atelier de réflexion sous le thème: «la femme face à ses responsabilités civiques et politiques».

Initiée par Makambu, cette dame de fer, également cadre de l’Asbl Force Nouvelle du Congo Libre -FNCL-, cette activité qui a réuni des femmes et des hommes en la salle de la Fondation Bomoko située dans la commune de Kalamu, avait entre autres, l’objectif d’encourager les femmes à créer un réseau, une synergie «pour nous rappeler qu’on n’est pas seule, mais aussi et surtout pour susciter une émulation dans le chef de nos proches, de nos petites sœurs, de nos amies».

Dans son adresse devant l’assistance, Nathalie Makumbu a rappelé aux femmes présentes dans la salle : «Je pense qu’à ce jour, la femme prise en dehors du cadre familial, ne devrait pas rester spectatrice de la politique du pays. Elle est électrice et peut également être candidate ou élue, jouer un rôle important dans les sphères des décisions politiques ou occuper des postes de direction de grandes institutions et entreprises aussi bien publiques que privées».

Et de conscientiser : «Nous avons la force du nombre, ce qui, en démocratie est un atout. Il est temps pour nous de nous armer de courage, de connaissance et de cette synergie tentaculaire pour y arriver et donner cette touche féminine à la lutte pour le développement de la République démocratique du Congo».

Soulignons que cette activité a connu la participation de Charly Luboya,  bourgmestre de la commune de Kalamu.

René Kanzuku