29/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC-Lamuka: La cellule politique conteste le communiqué signé par Fayulu et Muzito

La coalition de Lamuka s’enfonce dans la crise, matérialisée par le communiqué du 26 février dernier signé par Martin Fayulu et Adolphe Muzito, deux membres du présidium qui avaient décidé d’exclure Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi de la coordination.

A travers un document signé par la cellule politique de Lamuka, il est rappelé à Fayulu et Muzito que toute décision ou communiqué n’ayant pas obtenu la signature des quatres leaders n’engagent pas le présidium de Lamuka.

« Conformément à son communiqué du 30 octobre 2020 et de la convention de Lamuka, seuls les articles 3,4,5,6,7,8,11 et 13 ont été révisés, portant essentiellement la durée du mandat du coordonnateur, la prise automatique de la fonction, l’adhésion des partis et regroupements des membres fondateurs comme membres adhérents de Lamuka », peut-on lire dans ce communiqué.

D’après ce document signé par Eve Bazaiba, Jacques Lungwana, Christian Mwando et Boris Mbuku, cette décision est nulle et de nul effet car le quorum du présidium a été violé.

« L’autonomie des membres fondateurs ainsi que leurs partis et regroupements n’a pas été respectée par les signataires dudit communiqué. En effet, l’action menée par Moïse Katumbi et Jean-Pierre Mbemba ayant pour mettre fin à la dictature Kabiliste est conforme aux objectifs de Lamuka. Le présidium doit être convoqué dans les plus brefs délais pour une prise de position consensuelle. Cette décision prise par deux membres du présidium sans respect du quorum est nulle et de nul effet », ont-ils indiqué.

Et de poursuivre : « Conformément au point 14 relatif à la décision consensuelle prise le 10 octobre 2020, la coordination tournante de Lamuka sera assurée à partir du 10 avril 2021 par Monsieur Moïse Katumbi ».

Rappelons que Bemba et Katumbi ont été écartés de Lamuka pour avoir adhéré à l’Union sacrée de la nation.

Rhudy Mialoundama