26/02/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Indemnités de sortie au CSAC : Christian Bosembe signe, les financiers Éric Alimasi et Patrick Kalombo bloquent

Au Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication en République Démocratique du Congo -CSAC-, l’ancien conseiller financier Éric Alimasi et l’actuel conseiller financier Patrick Kalombo interprètent la loi financière 2023 du pays à leur manière. Ils exigent les commissions sur les indemnités de sortie des Hauts Conseillers et des membres de leurs cabinets.

Alors que depuis janvier dernier ces ex-Hauts Conseillers et le personnel du CSAC attendent impatiemment ce qui les reviennent, des sources concordantes nous signalent que “l’actuel président du CSAC, Christian Bosembe avait déjà signé tous les documents ayant trait à ces indemnités, mais le blocage est organisé par les deux conseillers financiers, notamment Alimasi de l’époque du président sortant Tito Ndombi et le financier Patrick Kalombo de l’ère Bosembe”.

Selon les mêmes sources, ces derniers veulent que “toutes les personnes concernées à Kinshasa comme en provinces, puissent obligatoirement leur donner un montant équivalent à un mois de ces indemnités de sortie en guise de retrocommission, qu’ils partageront avec leurs collègues du ministère du budget et ceux des finances, ainsi que les fonctionnaires de la chaîne des dépenses (structure du ministère des finances)”.

Ayant appris avec regret cette triste nouvelle, le président Christian Bosembe l’aurait communiqué à ses collègues membres du bureau au cours d’une réunion. Comme si cela ne suffit pas, les deux conseillers financiers à la tête d’un “réseau mafieux ne veulent pas que le paiement se fasse dans un futur proche”.

“Ce qui est très regrettable, nos salaires ne représentent absolument rien et ce n’est même pas une obligation constitutionnelle. Pourquoi nos compatriotes qui sont payés mensuellement, veulent charcuter nos indemnités de sortie, même Patrick Kalombo qui est pasteur dans une église de réveil dans la commune de Ngaliema ? “, a laissé entendre un ex-agent du CSAC qui a requis l’anonymat.

Et de poursuivre : “Maintenant que nous savons que le président Bosembe a déjà fait sa part, nous invitons le Premier Ministre Sama Lukonde, le Vice-Premier Ministre et ministre du budget Aimé Boji, le ministre des finances Nicolas Kazadi et l’ordonnateur délégué du gouvernement Bienvenu Matenda à se saisir de ce dossier afin que les Hauts Conseillers sortants et les membres de leurs cabinets soient payés incessamment et sans tracasseries par voie bancaire. C’est mieux que nos indemnités soient placées à FBN Bank où nous étions payés régulièrement, il y a quelques mois”.

Rappelons que c’est depuis le 16 novembre 2022 que ces derniers ne font plus partie du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC) après la lecture d’une ordonnance présidentielle lue par la porte-parole Tina Salama. À l’issue de cette décision, 11 nouveaux Hauts Conseillers ont été nommés et 4 ont été reconduits au sein du Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication (CSAC). Il s’agit d’Alain Nkoy Nsasies, Chantal Kanyimbo Manyonga, Gaudens Banza Tiefolo et Jean-Pierre Eale Ikabe.

Jean Bakolambi/HM