19/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Gratuité de la maternité: voici les propositions du Dr. Jean-Marie Kashama pour éviter les grossesses non désirées

Le Docteur Jean-Marie Kashama wa Kashama félicite le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour la matérialisation de la gratuité de la maternité et l’encourage à multiplier d’autres bonnes actions en faveur des populations congolaises.

Dans une interview accordée à LE REGARD, ce médecin neuropsychiatre et propriétaire de la Clinique «des éloges», jette des fleurs à l’endroit du Chef  de l’État pour ses initiatives,  mais tout en demandant à tout le monde (acteurs politiques, médicaux, sociaux, religieux…) de s’impliquer dans la sensibilisation des jeunes pour éviter des grossesses non désirées et d’autres dérapages.

“Je salue cette initiative que le Chef de l’Etat vient de concrétiser en faveur du bien-être de tous les congolais. Je pense qu’il ne faudrait pas que les gens aient des idées rétrogrades ou encore négatives. C’est ici qu’il faudra bien penser que chacun apporte sa petite pierre pour contribuer à l’édification de ce grand projet qui a déjà commencé dans d’autres pays. Nous devons tout faire pour que la femme enceinte soit premièrement dans des bonnes conditions. La première de choses, nous devons commencer par la sensibilisation, c’est-à-dire donner l’information que la grossesse est un risque, elle se prépare”, a-t-il expliqué.

Et de poursuivre: “Nous sommes tous censés mettre en place des mesures d’encadrement pour éviter des grossesses précoces et non désirées, car on n’a pas besoin de cela. Vous savez qu’il existe déjà un programme de scolarisation des filles, un programme de récupération des jeunes désœuvrés, il faut continuer à renforcer ces mesures qui vont dans le sens de cohérence des politiques dans la mesure ou les filles doivent se donner une éducation suffisante pour décrocher leurs papiers de qualité. Nous comptons beaucoup sur nos jeunes pour qu’ils arrivent normalement jusqu’au processus de mariage, cela doit passer par des préparation afin de ne pas tomber dans des nombreuses maternités qui risqueront d’être incontrôlées”.

Très déterminé à accompagner la vision du Chef de l’État, ce candidat à la députation nationale dans la circonscription de Mont-Amba demande à ceux qui entourent le Président de la République, notamment le ministre de la Santé Publique, de l’Éducation nationale… en tant qu’acteurs politiques très avisés, de tout mettre en œuvre pour aider la jeunesse à ne pas déraper dans ce projet.

Il leur demande surtout de renforcer les enseignements en éducation à la vie tout en martelant sur ce programme de la maternité gratuite. Il demande également au ministre de la Santé de mettre en œuvre des mesures de renforcement de capacités et la mise à niveau du personnel médical. Et aussi, les institutions sélectionnées pour accueillir ce programme, doivent être bien outillées.

Par ailleurs, cet acteur politique membre du parti politique Union pour la Liberté et le Bien-être Social -ULBS-, propose une revisitation régulière de la structure qui s’occupe de la gratuité de la maternité par une équipe des experts de contrôle. Question d’assurer un travail de qualité car, dit-il, s’il y a plus des maternités, les demandes risquent d’être fortes et nous devons nous préparer en conséquence.

Nonobstant, le Dr. Jean-Marie Kashama wa Kashama a par la même occasion, exhorté ses collègues (personnel de la santé) de ne pas profiter de cette prise en charge de la maternité par l’Etat, pour en faire une occasion de voler ce géant partenaire qui veut le bien-être de toute la nation.

“Quand on parle de la gratuité, cela demande des moyens. Cela ne signifie pas que c’est gratuit. Ça  veut dire que tout simplement que l’Etat est notre patron et il nous a donné une opportunité en prenant en charge la maternité. Sur ce, nous ne devons pas voler l’Etat, nous ne devons pas créer des grossesses fictives. Je demande aux autorités d’avoir un regard incisif sur ce processus, parce qu’il y a trop de manipulations”, a-t-il avisé.

Et d’exhorter ses pairs : “Qu’on ne puisse pas créer des chiffres fictifs qui risqueront d’engloutir cette prise en charge de l’Etat congolais qui fait déjà un pas dans le développement du pays et qui doit tout faire pour rattraper le retard par rapport à d’autres États qui nous devancent”.

Rappelons que le Docteur Jean-Marie Kashama est un médecin neuropsychiatre au Centre Neuro Psycho Pathologique de Kinshasa -CNPP-, Chef de Travaux à l’Université de Kinshasa, Initiateur due la Clinique des «Eloges», acteur politique et membre du parti politique Union pour la Liberté et le Bien-être Social -ULBS-. Il est candidat à la députation nationale dans la circonscription électorale de Mont-Amba.

Blaise Pascal Bonduku