04/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Conseiller en communication du CNJF, Orsinie Lumene recherché par les services de sécurité

Selon des sources concordantes, Orsinie Lumene est recherché par des services de sécurité pour des documents suspects et conversations trouvés dans son ordinateur de travail par les enquêteurs à son absence, dans son bureau de CNJF. Ces documents le lient à l’ancien AG de l’ANR, Kalev Mutond.

À en croire des sources proches du CNJF, Orsinie était comme un joker de Kalev au sein de l’équipe. Il jouait un double rôle. Il lui livrait toutes les informations de ce qui se passait à l’interne.

Orsinie a intégré l’équipe du Comité National des Jeux de la francophonie -CNJF- le 10 septembre 2019. Il est désigné Conseiller en communication et médias sur base d’une recommandation de son ancien patron, Kalev Mutond, ex- Administrateur général de l’Agence National de renseignement sous le Président Kabila.

Le 14 février 2021, le Président de la République, Félix Tshisekedi vire Guillaume Mandjolo et le remplace par son haut représentant, Didier Tshiyoyo Mbuyi. Ce dernier garde le Joker de l’ex-AG de l’ANR en fonction.

Alors qu’une enquête interne était déjà en cours contre ce dernier, Didier Tshiyoyo inscrit son nom sur la liste des agents de la délégation du CNJF devant représenter la RDC à la conférence de la francophonie à Paris.

Le 13 octobre 2021, la délégation quitte Kinshasa pour une mission de service au GPF Groupement du patronat francophone à Paris, pour un séjour de 21 jours.

“À son absence, son ordinateur a été fouillé. Les enquêteurs ont trouvé des documents compromettants de ses échanges avec monsieur Kalev Mutond”, renseigne l’un de ses collègues qui a requis l’anonymat.

Et d’ajouter : ” les éléments trouvés dans son ordinateur sont accablants et constituent des preuves probantes pouvant occasionner son arrestation dès son retour. Au moment où je vous parle, ses collègues du même bureau sont aux arrêts, d’autres introuvables”.

Rappelons que Kalev Mutond avait été visé par plusieurs plaintes des anciens opposants au régime de Kabila. Et, le ministère public avait ouvert un dossier à sa charge sous RMP 2575. Il était poursuivi pour arrestation arbitraire, détention illégale avec tortures corporelles et extorsions. Pour le moment, l’ex-patron de l’ANR est en cavale.

Felly Mbenza