28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

«1ère étape de la tricherie électorale en 2023», une conférence qu’a animée Fayulu à Kinshasa

Martin Fayulu Madidi a estimé qu’il est impossible de commencer l’enrôlement dans le Grand Bandundu, compte tenu de l’insécurité qui a secoué le territoire de Kwamouth.

C’était au cours d’une conférence débat qu’il a animée jeudi 22 décembre à Kinshasa sous le thème «Première étape de l’opérationnalisation de la tricherie électorale en 2023».

Le coordonnateur de la plateforme Lamuka a dénoncé la surestimation des électeurs dans certains espaces et leur sous-estimation dans d’autres provinces.

«La première étape de la stratégie de la CENI dans la mise en œuvre de la fraude en RDC est de gonfler le nombre d’électeurs dans les provinces où la contestation sera minime et réduire le poids de l’électorat dans les autres provinces », a dénoncé Martin Fayulu.

Par ailleurs, le Président de l’Ecide appelle la population à participer à cette opération d’enrôlement telle qu’annoncé par la CENI.

Martin Fayulu demande aux organisations internationales de commencer à partir de cette étape, à assurer la surveillance électorale.