décembre 4, 2020

Le Regard

De l'information fouillée et vérifiée

AFDC et son allié UNANA: Mishiki clarifie et annonce des marches de soutien à l’Union Sacrée

0 Partages

La direction politique de l’UNANA s’est réunie en urgence ce vendredi 13 novembre en vue de faire une mise au point sur « les propos dénaturés » de son président national, parus dans les réseaux sociaux qui défraient la chronique, suite à son intervention dans l’émission BOSOLO NA POLITIQUE, explique un communiqué reçu par le regard.info.

Ledit communiqué signé par Willy Mishiki, apporte les clarifications suivantes:
« -Le président national de l’UNANA n’a jamais remis en cause l’élection du président Tshisekedi Tshilombo Félix à la magistrature suprême. Il a plutôt parlé à l’émission BOSOLO NA POLITIQUE de passer l’éponge sur les contentieux électoraux de 2018 et de tourner le regard vers l’avenir ;-L’UNANA regrette que certaines officines des forces obscures acquises au statut quo distillent des fausses informations en vue de fragiliser l’AFDC-A et son autorité morale, en se servant de l’offensive médiatique du Prince Willy Mishiki, par faute d’arguments ;

L’UNANA précise que l’émission BOSOLO NA POLITIQUE l’avait invité comme président national de l’UNANA et non comme communicateur de l’AFDC-A ou délégué de l’autorité morale de l’AFDC-A ;

-L’UNANA réaffirme son appartenance à l’AFDC-A et à l’Union Sacrée de la nation, en vue d’accompagner le Chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo dans les efforts d’amélioration du bien-être du peuple congolais ;

-Contrairement aux mensonges distillés par les anti-Union Sacrée de la nation, le président Willy Mishiki n’est pas le frère du sénateur Bahati Lukwebo Modeste, car l’un est du Nord-Kivu et l’autre du Sud-Kivu ;

-L’UNANA projette d’organiser des manifestations sur l’ensemble du territoire national pour soutenir l’Union Sacrée de la Nation et son initiateur, en vue de barrer la route à tous les traitres de la république ».

Pour rappel, l’autorité morale de l’AFDC-A, le sénateur Bahati Lukwebo Modeste avait, en datte du 12 novembre 2020, signé un communiqué dans lequel lui et son regroupement politique AFDC-A desapprouvaient les propos de Willy Mishiki.

John Mpongo