janvier 23, 2021

Le Regard

Vous souhaite meilleurs voeux 2021

Assemblée Nationale: les députés PPRD disent non à l’inscription du contrôle parlementaire

0 Partages

Les élus du Parti pour la reconstruction et la démocratie -PPRD- se sont insurgés à l’examen d’une loi de ratification et de contrôle parlementaire qui était à l’ordre du jour à l’ouverture de la session extraordinaire du 5 janvier 2021. En plus de la poursuite de l’examen des pétitions de la déchéance du bureau Mabunda et le processus des elections du bureau définitif. Ces deux points ont été vivement contestés à la plénière.

Le président du groupe parlementaire du PPRD et ses pairs ont catégoriquement contestés cet ordre du jour à l’annonce des points à examiner par le rapporteur du bureau d’âge.

Pour le pprd, le contrôle parlementaire et l’examen des petitions contre le bureau Mabunda ne peuvent être examinés par le bureau d’âge, car ce dernier ne peut aller au-delà des prérogatives lui attribuées par la cour constitutionnelle.

Côté UDPS, ils estiment que la confusion des textes est totale au camp du PPRD et pensent qu’ils s’y opposent afin d’empecher la motion de censure contre le gouvernement Ilunkamba qui secoue déjà. Ainsi, ils les invitent à saisir la Cour constitutionnelle.

Le député national de l’UDPS, André Mbata a répondu aux allégations avancées par le FCC dans une interview accordée à la presse à l’issue de l’ouverture de cette session extraordinaire :  » le problème avec eux, quand ils disent qu’on viole la Constitution, ils ne vont jamais à la Cour constitutionnelle. S’ils ont des problèmes avec l’arrêt, qu’ils aillent à la Cour constitutionnelle. Le droit constitutionnel ne s’apprend pas par les réseaux sociaux ou par des communications, quand vous êtes à Mbuela lodje, Safari beach ou à la ferme de Kingakati. Là, on ne fait pas le droit. Vous avez un problème avec le droit constitutionnel ? Allez à la Cour constitutionnelle, elle va vous donner le droit constitutionnel ».

Rappelons que la Cour constitutionnelle avait prorogé les prérogatives du bureau d’âge de l’Assemblée nationale dans son arrêt du 15 d décembre 2020 afin de poursuivre les pétitions contre le bureau Mabunda et organiser les élections des membres du bureau définitif.

Osée Mabiala