29/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Clôture du mois de la femme: Lydie Okosa appelle les femmes à la prise de conscience sur leur capacité d’impacter positivement…

Mars, mois consacré à la lutte pour les droits de la femme, vient de se clôturer. À cette occasion, Lydie Okosa, directrice artistique et technique de la marque de vêtements Lok’style a organisé une conférence en la salle de banquet de la maison communale de Limete. Thème choisi: « Leadership féminin d’excellence, société égalitaire et numérique à l’ère de la Covid-19 ».

«La motivation de cette activité repose sur le souci de clarifier la compréhension du thème national à la gente féminine avec objectif de rappeler à cette dernière que l’heure n’est pas à la fête, mais plutôt à la prise de conscience sur leur capacité d’impacter positivement sur le développement de leurs sociétés respectives en particulier et du monde en général », explique Lydie Okosa.

Si planifier et organiser des journées de réflexion à l’occasion de la lutte pour les droits des femmes parait monotone pour certains, cela constitue pour elle, un moyen par lequel «des voix vacillantes sortent du silence, des consciences endormies se réveillent, des plaidoyers et visions prennent forment».

«Faire de l’égalité homme-femme une réalité est une piste de sortie de crise multi sectorielle dans la mesure où les femmes occupent 71.7% de la population mondiale, selon le rapport démographique du 1er trimestre 2019 publié par l’ONU, et qu’en termes de compétences et de main d’œuvre, cette majorité représente un atout non négligeable pour le développement des sociétés », argue-t-elle.

Elle estime que la femme doit miser sur l’acquisition et le renforcement des compétences afin de se faire, par la méritocratie, une place non négligeable à côté des hommes. « Au-delà du fait que le leadership soit une prédisposition divine ou naturelle au même titre que l’intelligence, des formations constituent des éléments qui accroissent, renforcent et éclairent ce potentiel. En effet, dans un contexte social où la femme a été privée de l’éducation, il est difficile que ce potentiel se développe quand bien même il reste inné», souligne la patronne de LokStyle.

Cette dernière soutient que les efforts dans l’affirmation du leadership féminin d’excellence doivent être se conjuguer et s’adapter à cette nouvelle société numérique afin d’être en phase avec les différentes mutations et innovations.

Dans un souci d’inclusivité et d’efficacité, Okosa invite les femme à ne pas faire de la lutte pour l’égalité une affaire des femmes intellectuelles uniquement. «Parlons de cette lutte aux plus jeunes et aux femmes qui sont en manque d’informations, soutenons la gratuité de l’enseignement pour plus de filles à l’école. Impliquons plus d’hommes que des femmes dans ce mouvement et repensons l’éducation de nos filles et garçons pour la pérennisation de la génération égalité », déclare-t-elle.

Cette conférence était co-animé par Godet GAabama, Bourgmestre Adjoint de la commune de Limete et Eugène Kandolo, Écrivain, Coach en développement personnel et initiateur des éditions KPossible.

MD