05/03/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Élections 2023: Denis Kadima s’est tiré une balle dans le pied !

La Commission  électorale nationale indépendante-CENI- que dirige Denis Kadima a invalidé 82 candidats ayant entre autres détenu des machines à voter. Cette détention illégale de DEV a occasionné la fraude électorale.

Et la majorité de ces candidats invalidés sont de l’Union Sacrée de la Nation, plateforme électorale du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a été réélu avec 73,34% à la présidentielle du 20 décembre 2023.

Dans cette liste des invalidés, figurent également quelques candidats de l’UDPS, parti politique au pouvoir.

Chaque candidat député de l’Union Sacrée était obligé d’appeler ses militants ou sa base à voter pour un seul candidat président de  la République qu’est Félix  Tshisekedi.

Peut-on alors déduire que le Chef de l’État actuel est aussi bénéficiaire de ce bourrage d’urnes ? À chacun sa réponse à  cette question.  En décidant d’invalider  ces candidats, Denis Kadima devrait aussi voir ce paramètre.

Cette décision pourrait  donner raison aux opposants qui continuent de dénoncer  des élections  chaotiques, car cette invalidation remet en même  temps en cause la réélection de Fatshi à qui, de par sa famille politique, profite aussi cette fraude.

René Kanzuku