27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Etat de siège: à l’heure d’une autopsie sérieuse

1 an après avoir décrété l’Etat de siège au Nord-Kivu et à l’Ituri, le Chef de l’État s’est enfin résolu de faire une autopsie profonde et sérieuse de cette problématique, tendant à devenir une vraie patate chaude si elle ne l’est pas déjà. Sous pression des députés nationaux de ces deux provinces, qui, au regard des “résultats mitigés” constatés sur le terrain, appellent sans cesse à lever cette mesure d’exception, Félix Tshisekedi va-t-il céder? Difficile de le prédire, car de sa propre bouche, le Chef de l’Etat a, plus d’une fois, déclaré que l’État de siège prendra fin quand les motivations à la base de cette décision auront disparu.

Après un an, les tueries à répétition ne font que continuer dans la partie orientale de la RDC. Et ce, en dépit de la coalition des forces entre les armées congolaises et ougandaises pour anéantir les rebelles encore actifs dans cette région ; et des résultats encourageants engrangés par les FARDC. Ces résultats s’avèrent cependant insignifiants aux yeux des élus du Nord-Kivu et de l’Ituri au point qu’ils ont levé l’option de briller par leur absence à toute plénière consacrée à l’examen et au vote de la Loi autorisant la prorogation de l’Etat de siège à l’Assemblée nationale.

Les récentes négociations de Nairobi ainsi que le déploiement annoncé d’une force régionale, vont-ils amener les uns et les autres à reconsidérer leur posture? Une autre question qui reste pendante. Du côté du gouvernement, Sama Lukonde, récemment en mission d’évaluation dans les deux provinces sous Etat de siège, a noté des “avancée significatives”, non sans relever les défis et difficultés constatés au niveau des opérations sur le terrain.

Pendant ce temps, l’Assemblée nationale a autorisé, pour la 23ème fois, la prorogation de l’état de siège, bien avant même que ne soit décidé, par le Président Tshisekedi, de la convocation prochaine d’une table ronde y dédiée. Ci-après, le compte rendu, sous forme de dépêche, de la réunion sur l’évaluation de l’État de siège, tenue hier mercredi 4 mai 2022 autour du Général suprême des FARDC.

La présidence annonce une table ronde sur l’Etat de siège

Le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a présidé, hier mercredi, une Réunion sur l’évaluation de l’État de siège dans les Provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Rendre compte au Président de la République de la dernière mission du Premier Ministre dans ces deux Provinces du pays sous État de siège était à l’origine de cette réunion. À cet effet, quelques propositions concrètes ont été faites au Chef de l’État.

À l’issue de cette réunion à laquelle ont pris part le Premier Ministre S. Lukonde,quelques membres du Gouvernement,des députés du Nord-Kivu et de l’Ituri ainsi que des officiers supérieurs, le Chef de l’État a annoncé la tenue d’une table ronde sur l’État de siège.

Laurent Omba