19/06/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Fondation Charité Sans Microbe: l’éducation civique électorale des personnes vivant avec handicap au cœur d’une réflexion à Kisangani

À l’initiative  de  la Fondation Charité Sans Microbe que coordonne  Mme Dyne Bosela, une journée  de réflexion a été organisée sur l’éducation civique électorale des personnes vivant avec handicap.  C’était le mercredi 06 décembre 2023 à American Corner/Kisangani, situé en diagonale de l’IBTP/KIS.

Au cours de cette activité, la coordonnatrice de la Fondation Charité Sans Microbe, Dyne Bosela a exposé et débattu autour de la situation des personnes vivants avec handicap, notamment les albinos, les aveugles, les sourds et autres.

“La complexité du processus électoral ainsi que sa modernisation posent une sérieuse difficulté aux électeurs vulnérables précités qui voient leurs droits liés au vote être indirectement et constamment entachés”, a-t-elle indiqué dans son exposé.

Lambert Bakonda, premier intervenant, a particulièrement abordé l’aspect juridique du processus électoral en martelant sur le droit de vote et le secret de vote. Dans son intervention, ce dernier a convié tous les participants d’aller voter pour exprimer leur citoyenneté, car cela constitue un devoir sacré du citoyen.

“Il faut bânir l’esprit laxiste face aux élections. Excercer correctement son devoir de voter implique également un contrôle sur la transparence électorale, qui est une compétence constitutionnellement garantie au souverain primaire qui est le peuple’, a-t-il appelé.

Le deuxième intervenant, Me Franklin Molisho, a exclusivement exposé sur le rôle que doit jouer un élu de la députation provinciale ou nationale. Il a rappelé aux participants que les députés ont une charge de représentativité selon leur circonscription électorale.

“Les députés ont le devoir de voter des lois pour le bien être du peuple, la charge de valider le gouvernement national ou provincial, selon qu’il s’agit du député provincial ou national”, a-t-il expliqué.

Avant d’atterrir, l’intervenant a donné à titre illustratif et insoupçonné, les fonctions dévolues à un conseiller municipal ou communal qui est de veiller à l’application des normes dans son entité municipale.

La troisième et dernière intervenante, Mme Aimée Lihaha, secrétaire exécutif de la CENI/Tshopo, a expliqué l’usage des matériels de vote tel que le dispositif électronique de vote abrégé DEV et le déroulement de la journée du 20 décembre.

Joël Konalowo depuis Kisangani