27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

La CIME consulte EDUCIEL et les femmes de la LIFCE

La Commission d’intégrité et médiation électorales -CIME- a reçu vendredi 07 octobre 2022, tour à tour, la Ligue des femmes congolaises pour les élections -LIFCE- et une organisation faîtière dans la thématique électorale « EDUCIEL ».

Avec les deux structures, les religieux de la CIME ont échangé sur deux points. Il s’agit de la question de l’insécurité dans le pays, particulièrement dans le Nord-Kivu, l’Ituri et dans l’ancien Bandundu, et la question du processus électoral.

L’EDUCIEL a encouragé cette initiative de la CIME qui rentre dans le cadre de la prévention des conflits, notamment électoraux.

Photo de famille entre CIME, EDUCIEL et LIFCE.

Dans ses contributions, EDUCIEL s’est particulièrement penchée sur le renforcement de la confiance entre la CENI et les parties prenantes au processus électoral.

«Nous avons aussi parler de comment capitaliser le chemin critique pour arriver aux élections dans les délais constitutionnels », a confié Me Carlos Mupili, coordonnateur d’EDUCIEL.

Et ce dernier d’ajouter : « Nous avons également réfléchi sur comment organiser les élections avec l’insécurité qui sévir dans la partie Est et à l’ouest du pays ».

De leur côté, les femmes de la LIFCE ont insisté pour qu’il y ait des quotas réservés aux femmes lors des élections. Elles ont également souligné la nécessité de la paix.

« Nous tenons que (l’État) mette en musique ce qu’il faut pour que la sécurité règne dans le pays ».

Menées depuis plus d’un mois auprès des acteurs sociaux, politiques et institutionnels, les consultations de la CIME touchent à leur fin.

Les Chefs des Confessions religieuses membres de la CIME réserveront la primeur du contenu de leur rapport au chef de l’État.

HRM