octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

L’ONG IMC remet deux ambulances neuves mises aux hôpitaux généraux de référence de Wangata et Bikoro

Chose promise, chose faite. L’Organisation Non-Gouvernementale, International Médical Corps -IMC- a procédé samedi 04 septembre 2021 à la remise officielle des ambulances aux hôpitaux généraux de référence de Wangata et de Bikoro, dans la province de l’Equateur.

Cette cérémonie a eu lieu au siège de la Division Provinciale de la Santé, dans la commune de Mbandaka, devant les différentes autorités provinciales, notamment le Gouverneur de la province, le Ministre provincial de la Santé, de la délégation du ministère de la Santé venue de Kinshasa, conduite par le représentant du secrétaire général à la Santé Publique, Hygiène et Prévention, les médecins chefs de zone de santé, les médecins directeurs ainsi que de quelques membres de la société civile.

Prenant en premier la parole, le chef de division provinciale de la santé, Jacob Mosale, a remercié l’ONG International Medical Corps pour ce geste.

“(…)La division provinciale de l’Equateur vous remercie de votre présence et surtout d’honorer les présentes assises relatives à la donation des ambulances destinées au transport des malades dans les entités sanitaires de Wangata et de Bikoro.
Vous êtes sans ignorer que le programme national de communication pour la promotion de la santé, PNCPS, a initié un partenariat dynamique et participatif avec l’IMC dans le cadre du programme d’intensification de la sensibilisation d’accompagnement communautaire des personnes gueries des maladies à virus Ebola, sans toutefois oublier les familles des patients affectés.
C’est grâce à l’impulsion de ce programme que la mise en œuvre de cette activité a eu à bénéficier d’une collaboration soutenue à travers les bureaux provinciaux ainsi que les ministères provinciaux de la santé, non seulement ici à l’équateur mais également partout à travers la RDC, et précisément dans les entités ayant été victimes de la maladie à virus Ebola.
Si la présente cérémonie a pris du retard, c’est suite aux aléas administratifs. Et voilà qu’à ce jour, la volonté des partenaires d’apporter un appui à notre population est finalement en train de se concrétiser.

La vision du Chef de l’Etat en matière des soins de santé en faveur de la population fait appel à tous les acteurs intervenant dans le système de santé d’investir dans la couverture santé universelle.

En effet, la couverture santé universelle permet aux populations de la République Démocratique du Congo d’accéder aux soins de santé de qualité, selon le principe d’équité et en fonction des besoins prioritaires ressentis dans chaque entité sanitaire.

Le choix des zones de santé de Mbandaka et de Bikoro pour l’octroi des ambulances se justifie par le fait que, d’abord, ce sont des zones de santé qui étaient appuyées par l’IMC et qui étaient affectées par le virus Ebola; ensuite, elles sont connues comme des entités à risque élevé des maladies zonotiques.
Raison pour laquelle nous remercions sincèrement le partenaire IMC pour cette suffisante preuve de son éthique de responsabilité dans la prise en compte de nos engagements vis-à-vis de nos populations, qui sont souvent abandonnées à leur triste sort.
Plusieurs personnes ont donné des promesses mais ne sont jamais revenues pour les concrétiser, mais vous, vous avez été une exception”, a déclaré le DPS Équateur.

Le chef de division provinciale de la Santé a conclu son mot de circonstance en “promettant à toutes et à tous que les outils de travail leur confiés seront mis à la disposition des médecins directeurs desdits hôpitaux et vont effectivement concourir à la prise en charge de nos populations dans un usage le plus décent”

Le représentant du secrétaire général à la Santé Publique, Hygiène et Prévention, le Docteur Body Ilonga, qui est le Directeur général de gestion et organisation de services de santé, a pour sa part rappelé les différents épisodes de maladie à virus Ebola qu’a connu la République Démocratique du Congo.

“(…)Notre pays a connu 12 épisodes de la maladie à virus Ebola depuis l’année 1976 (dont cinq à l’équateur dans son ancienne configuration contre deux dans la configuration actuelle) et en a subi une lourde perte en vies humaines.
Pendant tous ces épisodes, le gouvernement de la république, à travers son système de santé, n’y a jamais fait face seul, mais toujours accompagné lors de ripostes par ses partenaires traditionnels bi et multilatéraux, qui méritent ici singulièrement,notre reconnaissance.
Et le Directeur Général de la DGOGSS a par ailleurs signalé que depuis le début de la onzième épidémie de la maladie à virus Ebola dans la province de l’Equateur, le 1er juin 2020, l’ONG International Medical Corps se joint à d’autres organisations humanitaires dans la réponse. Du coup, avec les fonds de BHA USAID, l’IMC avait focalisé ses interventions dans la commission prise en charge médicale des cas de MVE dans les zones de santé de Wangata et de Bikoro.
Ensuite, l’IMC a étendu les activités de prise en charge dans la zone de santé de Bomongo, où des cas de malades à virus Ebola étaient déclarés en septembre 2020.
Aussi, les activités de réhabilitation des CTE à Wangata et à Bikoro ainsi que l’aménagement du lieu de traitement des malades à Buburu doivent être répertoriées comme des réalisations à leur actif. Grâce à l’impulsion donnée par le PNCPS, d’un partenariat agissant soutenant la collaboration pour la mise en oeuvre de ce programme à travers les représentations provinciales du PNCPS avec les ministères provinciaux en charge de la santé et connexes, y compris d’autres partenaires impliqués dans la riposte contre l’épidémie à virus Ebola, l’IMC a contribué aux services de transport des malades vers les centres de traitement. Cette activité se trouvant sous la coordination de la commission de outreach dans la riposte, l’IMC a appuyé dans les zones de santé de mbandaka,wangata et bikoro
Dans son cahier de charge, l’IMC/USAID avait promis l’acquisition et la donation de deux ambulances à la DPS pour les hôpitaux généraux de référence des zones de santé de bikoro et de wangata via le ministère de la santé publique, hygiène et prévention, à travers cette délégation du niveau central que j’ai l’honneur de conduire. C’est aujourd’hui, au fait, la concrétisation de cette promesse tenue.
Cette remise d’ambulances se fait ainsi donc à la grande satisfaction du Gouvernement de la République Démocratique du Congo qui, par ma voix, félicite l’ IMC/USAID d’une part, et d’autre part, l’encourage de continuer à travers d’autres interventions, leur appui multidimensionnel et multiforme. Point n’est besoin pour moi, de dire que nous attirons particulièrement l’attention des structures bénéficiaires à utiliser en bons pères de famille et en toute responsabilité ces matériels roulants.
Il va de soi que toute la hiérarchie administrative ici représentée, chacune à son niveau de responsabilité, veillera à leur usage et en cas d’abus de gestion, des sanctions draconiennes et exemplaires vont s’abattre sur les auteurs”, a-t-il conclu.

De son côté, le représentant de l’IMC, Docteur Rigo Fraterne Muhayangabo, a montré sa disponibilité de toujours accompagner le ministère de la santé publique, hygiène et prévention.

“(…)C’est pour moi un grand honneur aujourd’hui à l’occasion de cette cérémonie de remise des ambulances aux hôpitaux généraux de référence de Wangata et de Bikoro. Une cérémonie qui a trop trainé parce qu’elle devrait se tenir pendant que nous étions en phase active de riposte à maladie à virus Ebola dans l’épidémie passée. c’est pour moi l’occasion de remercier l’ USAID qui a bien voulu financé l’ONG International Ledical Corps IMC pour que cette cérémonie puisse avoir lieu et encore remercier l’ensemble des autorités qui sont venues nous accompagner et qui soutiennent à bras le corps le travail que l’IMC fait pour appuyer la population congolaise.

Au représentant de l’IMC d’indiquer que cette cérémonie n’est pas la première pour eux, parce que c’est le même exercice que nous faisons dans d’autres provinces. D’autres zones de santé ont bénéficié de l’appui de l’IMC, par exemple dans le Nord-Kivu où nous avons doté 5 ambulances à 5 zones de santé (butembo, Katia, masereka, mabalako et tonad). Nous avons encore d’autres engins qui sont en train d’arriver, mais suite à ce même problème administratif, sont encore bloqués. Mais nous pensons toujours continuer à doter les zones de santé, à appuyer le ministère de la santé publique, hygiène et prévention. C’est ça notre contribution à l’atteinte des objectifs du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, notamment la couverture santé universelle.
C’est vraiment une grande opportunité d’avoir l’IMC à vos côtés.

Sur ce j’invite d’autres partenaires à faire aussi comme l’IMC. Comme la mutualisation d’autres ressources, qui viennent de gauche à droite, vont nous aider à renforcer notre système de santé, a-t-il martelé.
Donc, je vous demande de faire bon usage de ces engins qui sont mis à votre disposition pour le transport uniquement des malades et non pour d’autres choses”.

Après les différentes allocutions, les organisateurs de ladite cérémonie étaient passés à la deuxième étape, à savoir la remise proprement dite de clés de contact de ces deux ambulances neuves aux bénéficiaires.
A cette occasion, le Gouverneur de la province de l’Equateur, Bobo Boloko, a remis les clés au ministre provincial de la santé et s’est exprimé en ces termes.

“(…)Monsieur le ministre provincial de la santé, je vous remets les clés de ces 2 ambulances mais avant leur utilisation, je vous prie de faire l’état des lieu des anciennes ambulances déjà remis aux hôpitaux de référence et surtout sachez que plus rien ne sera comme avant. Donc, il faut faire le suivi de ces engins et ses matériels de maintenance qui vous sont remis pour aider le transport des malades au niveau de la province de l’équateur et surtout d’en faire bon usage”, a conclu le Gouverneur Bobo boloko.

Cellcom/MinSanté