01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Modero Nsimba prend acte du protocole d’accord signé entre la Fondation “Eric Impion” et le Conseils des chefs coutumiers

Le ministre RD-congolais du tourisme, Modero Nsimba a pris acte jeudi 21 avril 2022, de la signature du protocole d’accord sur la promotion de la culture et du tourisme mémoriel congolais.

Cet accord a été signé entre la fondation culturelle “Erick Impion Ibani” et le Conseil national des affaires coutumières du Congo, à l’hôtel Sulutani dans la commune de la Gombe.

À cette occasion, le ministre Modero s’est engagé, au nom de son ministère, à soutenir cette initiative de deux parties dont la vision tient son pesant d’or dans la reconstruction et la conservation de l’identité congolaise.

Déclarant qu’il est impossible d’enseigner le futur sans retracer une histoire qui montre l’origine de chacun, il a souligné que la culture en RDC est représenté par sa coutume.

“La signature de ce protocole est un premier pas pour la Fondation. Il lui reste de faire autant avec notre ministère pour qu’elle aie un document officiel qui lui permet l’accès à tous les espaces touristiques du pays. Chose qui va se faire bientôt”, a-t-il déclaré avant de promettre la réhabilitation de tous les cimetières des grands chefs coutumiers du pays pour ne pas perdre l’histoire.

Mfumu Difima, président des chefs coutumiers, a pour sa part encouragé la démarche adoptée par cette Fondation pour l’intérêt de la culture RD-congolaise.

Selon lui, l’engagement des chefs coutumiers dans la signature de cet accord, marque leur détermination à maintenir l’ordre dans le récit de l’histoire de la RD-Congo à travers sa culture dont ils représentent.

“Nous applaudissons la la Fondation Éric Impion Ibani pour son souci et sa détermination dans le combat sur la promotion des valeurs culturelles et celle de l’identité africaine”, a-t-il soutenu.

Et d’ajouter : ” l’origine d’un individu est naturellement détectée par sa langue”.

Il a par ailleurs sollicité l’implication de l’Union nationale de la presse congolaise -UNPC- dans la promotion de la culture congolaise par les médias.

Pour la construction en RD-Congo d’un musée de l’histoire de la traite des noires

Le président de la Fondation ” Éric Impion”, portant le même nom, a annoncé pour avant la fin 2022, le lancement des travaux d’érection du musée de l’histoire de la traite des noires en RD-Congo.

“C’est pour créer un pont culturel entre la RD-Congo et les États-Unis pour permettre que le Congo brille par la lumière de ses propres enfants que celle d’autres personnes, que nous avons opté pour cet accord. Nous organisons depuis quelques années, des activités culturelles autour de la RD-Congo pour comprendre et promouvoir les idées de la jeunesse congolaise sur l’avenir de notre culture, par rapport aux jeunes d’ailleurs. Le constant est amer que nos enfants ne maîtrisent pas notre culture par rapport aux écoliers ( enfants) d’ailleurs”, s’est-il exprimé.

À l’en croire, l’activité du jour est une vulgarisation d’un partenariat qui existe déjà, mais qu’ils ont ensemble voulu officialiser.

Présent à la manifestation, le président de l’UNPC Gaby Kuba a convié les médias à s’approprier ce projet pour emmener plus haut la culture congolaise.

La cérémonie s’est déroulée également en présence des représentants de la ministre de la culture et art, du musée national et du secrétaire général au tourisme.

Marie-Parousie Immaculée