20/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Nord-Kivu: des violents affrontements entre le M23 et les FARDC font 18 morts

Au moins dix-huit civils ont perdu la vie lundi dans la zone de Nyanzale, théâtre des affrontements violents entre l’armée congolaise et les rebelles du M23 dans la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu. La situation sécuritaire est restée encore tendue ce mardi dans cette partie du pays.

Selon les sources locales, une partie de Bwito est passée sous occupation du M23.

Des détonations d’armes lourdes et légères ont été entendues pendant quelques minutes, autour de 5 heures locale, tôt ce mardi, sur la colline Musumba surplombant Nyanzale, indiquent les sources de la société civile dans la chefferie de Bwito.

Du coup, cette situation a provoqué, selon les mêmes sources, un mouvement de la population du village Bwalanda ; alors que Nyanzale et ses environs restent vidés de près de la majorité des leurs habitants.

Pendant ce temps, ces sources indiquent que les rebelles qui occupent depuis lundi le village Kihondo, entrée sud de Nyanzale, auraient installé leur position avancée au niveau de Singa, près d’un kilomètre du centre de Nyanzale.

Elles ajoutent que les obus, largués par les belligérants, dans plusieurs notabilités de Nyanzale lors de ces combats de lundi, ont fait entre 15 et 18 morts parmi les civils, à part une dizaine de blessés et les dégâts sur la base des casques bleus de la MONUSCO à Kihondo.

Sur le front Mabenga, au nord de Kiwanja, ces sources indiquent cependant qu’une accalmie s’observe ce mardi.

Toutefois, plusieurs villages situés le long de la route nationale numéro 2, entre Kaunga et Mabenga, sont vidés des leurs habitants. Ces derniers se concentrent à Kiwanja.

Quelques bombes sont tombées dans ces villages, faisant des blessés parmi les civils, dont le nombre n’est pas encore connu, précisent ces sources.

LA RÉDACTION