20/06/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Poste frontalier de Kasindi au Nord-Kivu: le service des renseignements militaires et la DGDA c’est la guerre

Un climat de tension règne ce lundi 10 juin entre le service des renseignements militaires (ex-DEMIAP) et la Direction générale des douanes et accises (DGDA) à Kasindi-Lubiriha, une cité frontalière de l’Ouganda située à 90 km de la ville de Beni, dans le Nord-Kivu.

Cette tension faite suite à l’arrestation, la veille, du responsable de la DGDA à Kasindi et de son chargé de logistique par le service local de l’ex-DEMIAP. Ces derniers ont été transférés à Beni où ils sont actuellement en détention. En réaction à cette arrestation, les douaniers menacent d’entamer une grève.

D’après des sources locales, le responsable et le chargé de logistique de la DGDA à Kasindi-Lubiriha ont été arrêtés sur ordre du commandant local du service de renseignements militaires, après avoir refusé d’octroyer un bureau de travail à ce service militaire dans le bâtiment administratif de la DGDA, construit avec l’appui de la Banque mondiale et de l’Union européenne.

À la DGDA, cette arrestation est jugée arbitraire et l’on estime que l’ex-DEMIAP ne peut pas cohabiter dans le même bâtiment que le service douanier. Les agents de la DGDA à Kasindi, appuyés par les commissionnaires en douane, exigent la libération des responsables arrêtés et menacent de déclencher une grève si cela n’est pas fait.

Les douaniers dénoncent également ce qu’ils qualifient de « tracasserie militaire » au poste frontalier de Kasindi-Lubiriha. Ils appellent à l’implication des autorités militaires et du gouvernement pour mettre fin à cette situation.

Tous les efforts de Radio Okapi pour joindre le responsable de l’ex-DEMIAP à Kasindi sont restés vains.

R.O