novembre 28, 2020

Le Regard

De l'information fouillée et vérifiée

Pour l’ACAJ, l’arrestation de Tshala Muana viole l’article 17 de la Constitution

0 Partages

A son tour, l’Association congolaise pour l’accès à la justice -ACAJ- exige la libération sans condition de l’artiste musicienne Tshala Muana.

Cette oganisation non gouvernementale dirigée par Georges Kapiamba affirme que « cette arrestation viole la Constitution ».

« L’ACAJ exige la libération sans condition de l’artiste musicienne TSHALA MUANA, arrêtée aujourd’hui vers 11 heures par des agents de l’ANR. Son arrestation viole gravement l’art 17 de la Constitution », ont-ils écrit ce 16 novembre sur Twitter.

La chanteuse Tshala Muana est à la base d’une polémique depuis le samedi passé avec sa nouvelle chanson « Ingratitude ».

Signalons que cette chanson vient d’être interdite à être diffusée dans les médias par la Commission nationale de censure des chansons et des spectacles -CNCCS.

Christian Lotendo