juillet 12, 2020

Le Regard

De l'information fouillée et vérifiée

Présidence-CENI: pression des conseillers de Fatshi sur les confessions religieuses

Pressions, menace, 25000 usd + jeep, la formule de la présidence a semblé donner des fruits. Sur une vidéo virale sur le net, on voit des personnes se réclamant Kimbanguistes, déclarer ne pas reconnaître Ronsard Malonda comme fidèle kimbanguiste et ne pas l’avoir envoyé comme candidat à la CENI.
Precisions: Ronsard Malonda n’est pas Kimbanguiste,  mais catholique.
Sa candidature a été parrainée par l’église Kimbanguiste et l’union des églises indépendantes.

Qu’à cela ne tienne, il faut signaler que depuis la veille de la désignation, le 8 juin, des conseillers de la présidence, particulièrement, Jacques Kangudia et Kankienza qui se fait désormais passer pour conseiller spécial du Président Tshisekedi, ont multiplié pressions, menaces et promesses de 25000 usd et une jeep pour s’assurer le vote du kasaien Denis Kadima, comme délégué des confessions religieuses.

Énorme pression sur les confessions religieuses…

Ce duo de la lettre K, Kangudia et Kankienza, a fait le tour des maisons de tous les 6 chefs des confessions religieuses.
L’église Kimbanguiste aurait-elle cédé à lcette pression? Les faits semblent le confirmer.

De l’autre côté, le responsable de l’Armée du salut, le Colonel Lucien Lamartinière est « privé de son passeport depuis le 9 juin » juste après la désignation de Ronsard Malonda coemme candidat président de la CENI.

« Il y a énorme pression sur les 6 chefs de confessions religieuses pour qu’ils renoncent à leur choix ».

Sauf qu’à ce jour, selon la loi, le dossier de désignation ne dépend plus des confessions religieuses. Celles-ci ont déjà transmis le PV de désignation portant le nom de Malonda au bureau de l’Assemblée nationale. Des sources Kimbanguistes renseignent qu’Elebe est en route pour Nkamba.

Et donc, il n’y a que l’Assemblée nationale qui pourra décider de la suite, les confessions religieuses ayant rempli leur part comme le prévoit la loi.

Le Regard