04/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: 4 militants de l’Ecidé dont Reagan Ishukwe, arrêtés devant le siège de la CENCO

Les jeunes de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement  -Ecidé-, parti cher à l’opposant Martin Fayulu, ont manifesté devant le siège de la Conférence épiscopale nationale du Congo -CENCO- ce mardi 27 juillet 2021.

Ces militants s’opposaient  à la désignation des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante -CENI- par les confessions religieuses aussi longtemps que le consensus entre parties prenantes au processus électoral n’est pas encore trouvé.

Dans leur mémorandum, ces «soldats» de Martin Fayulu ont exhorté les Chefs des confessions religieuses «à ne pas cautionner la forfaiture de trop qui va de nouveau plonger le pays dans une nouvelle crise de légitimité».

Alors qu’ils protestaient contre une «CENI politisée», les forces de l’ordre sont intervenues, les dispersant à coups des bombes à gaz lacrymogène. Parmi ces manifestants, quatre ont été arrêtés et embarqués dans une Jeep de la police pour une destination inconnue. Il s’agit de Reagan Ishukwe, Faustin Mbanza, Junior Dimbelenge et Joël Mwenze.

Selon la famille de Reagan Ishukwe qui a lancé un S.O.S dans les médias, leur fils est jusqu’ici introuvable. Dans l’entre-temps, sa femme signale la présence des hommes armés à la recherche de son mari chaque soir. Ses proches affirment l’avoir fouillé dans plusieurs cachots de Kinshasa, sans succès.

Plusieurs militants interpellés et arrêtés pendant la marche interdite de Lamuka à Kinshasa

Reagan Ishukwe n’est pas à sa première arrestation dans les manifestations publiques. Il a également été arrêté aux côtés du secrétaire national chargé de l’implantation de l’ECiDé, Alex Dende, vendredi 17 janvier 2020 lors des interpellations et arrestations des militants de la plateforme Lamuka au cours d’une marche organisée en souvenir de morts de l’Est du pays et pour dire non « au projet de balkanisation ».

«Ils ont été amenés dans un lieu inconnu par la police de Kabila et Tshilombo », avait annoncé Steve Kivuata, secrétaire général du parti Nouvel Élan d’Adolphe Muzito, sur son compte facebook officiel.

Martin Fayulu qui était en tête de ladite marche, avait été escorté par la police depuis la commune de Matete l’empêchant d’atteindre l’Echangeur de Limete, lieu choisi pour clôturer la manifestation. Il a été conduit à son hôtel Faden House situé dans la commune de la Gombe.

Blaise Manganga