20/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: au Nord-Kivu et en Ituri, plus de 750.000 enfants ne vont plus à l’école suite à l’insécurité (UNICEF)

Selon les statistiques du rapport de l’UNICEF publié à Goma, plus de 750.000 enfants sont privés de l’éducation à la suite de l’insécurité qui sévit  dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

«Les enfants en âge scolaire paient un prix inacceptable à cause des conflits et de l’insécurité croissante dans l’Est de la RDC », a déclaré le représentant de l’UNICEF en RDC.

Il a également fait savoir que ce climat d’insécurité a affecté plus de 240 000 enfants récemment déplacés qui vivent dans de vastes camps autour de la ville de Goma.

Seule une minorité d’enfants peuvent accéder à des « espaces amis des enfants » soutenus par UNICEF ou à des centres d’apprentissage temporaires, poursuit cette agence du système des Nations unies.

L’UNICEF rappelle que 119 écoles ont été attaquées ou occupées, ou temporairement utilisées par des groupes armés au Nord-Kivu et en Ituri.
Alors que 1700 autres ont été fermées à cause de l’insécurité persistante ou parce qu’elles se trouvent dans des zones occupées.

Cependant, plus de 300 écoles qui ne fonctionnent pas parce qu’elles servent d’abris pour les déplacés.
Plus de 800.000 personnes ont été contraintes à fuir leur foyer seulement au Nord-Kivu depuis le début de la crise du M23 en mars 2022, précise le communiqué de l’UNICEF.

René Kanzuku