mars 6, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Crise au PPRD, le SP Shadary et le président de la Ligue des jeunes à couteaux tirés

0 Partages

Il y a de l’électricité dans l’air au sein du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement -PPRD-. Serge Kadima, président de la Ligue des jeunes, s’est attiré les foudres du Secrétaire permanent Emmanuel Ramazani Shadary. Sans doute, pour avoir réclamé, comme tant d’autres cadres de ce parti, la démission de la haute hiérarchie, incapable de remporter la victoire à la présidentielle de 2018, d’éviter la défenestration du bureau Mabunda et de conserver la majorité au parlement. Shadary a contre-attaqué en initiant une action disciplinaire à l’encontre du président de la jeunesse du PPRD.

Cette action disciplinaire s’accompagne d’une interdiction « à titre conservatoire d’engager la ligue des jeunes du PPRD jusqu’à la clôture » de celle-ci. Kadima a été notifié au travers d’une correspondance d’Emmanuel Ramazani Shadary, expliquant que sa décision est consécutive aux multiples plaintes reçues de la part des cadres et militants du PPRD à la suite de la publication d’un communiqué du patron de la jeunesse du parti kabiliste. Ce communiqué, à en croire le candidat FCC à la présidentielle de 2018, avait tendance à « faire obstruction à sa décision de convoquer, sur instruction du Président national, la réunion avec le Comité national de la Ligue des jeunes du PPRD ».

Dimanche 31 janvier, le siège national du PPRD a été pris d’assaut par des jeunes protestant contre la décision de Ramazani Shadary. Un climat inhabituel y règne la veille de l’ouverture de l’instruction visant Serge Kadima. Ce dernier va devoir se présenter, lundi 1er février, devant la commission de discipline composée de Ferdinand Kambere, de Lucain Kasongo et Déo Indulu. Kadima a toutefois des soutiens jusqu’au niveau de la direction du parti. Patrick Nkanga, rapporteur du bureau politique du PPRD, est du nombre de ses soutiens et ne se cache point.

«Le camarade Serge Kadima a tout notre soutien. C’est l’un des meilleurs au sein de notre parti. Nous n’allons pas laisser des pesanteurs subjectives obstruer son engagement», a-t-il tweeté.

Le rapport de la commission de discipline est attendue endéans 72 heures.

*Le Regard*

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Follow by Email