20/06/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC : dans le Nord-Kivu, des ADF font 41 morts et 9 blessés (gouvernorat militaire)

Le 7 juin dernier, une attaque des ADF a semé la terreur dans plusieurs localités de Beni, dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo. Selon le rapport établi par le gouverneur militaire, 41 personnes ont perdu la vie et 9 autres ont été blessées, en plus des nombreux dégâts matériels causés.

Le gouvernement de la République a rapidement réagi en condamnant fermement cette attaque meurtrière, soulignant l’urgence d’une intervention pour protéger les populations locales face à cette unième excursion des ennemis du pays.

Cependant, des voix se sont élevées pour remettre en question le nombre de victimes avancé par les autorités. En effet, la société civile et des volontaires engagés dans la recherche des corps ont dénombré près de 80 morts, un chiffre bien supérieur à celui annoncé par Kinshasa. Cette disparité soulève des inquiétudes quant à la transparence des informations communiquées par le gouvernement sur ces événements tragiques.

Malgré cette controverse sur le nombre de victimes, le gouvernement s’est engagé à prendre en charge les funérailles des défunts et à garantir les soins nécessaires aux blessés. Cette mesure vise à soutenir les familles endeuillées et à assurer une prise en charge adéquate des survivants de cette attaque meurtrière. Les autorités ont également promis de renforcer la sécurité dans la région pour prévenir de nouvelles violences.

Cette attaque des ADF rappelle la fragilité de la situation sécuritaire dans l’est de la RDC, où les groupes armés continuent de semer la terreur parmi les populations civiles. Malgré les efforts des autorités pour lutter contre ces groupes, les attaques persistent et causent régulièrement des pertes humaines et des dégâts considérables.

Notons qu’il est urgent de renforcer les mesures de sécurité et de poursuivre les actions visant à éradiquer ces groupes armés pour garantir la paix et la stabilité dans la région.

Justice Kangamina Musingilwa