octobre 26, 2020

Le Regard

De l'information fouillée et vérifiée

RDC: FCC-CACH d’accord, la nomination des mandataires publics arrive à grand pas

 

Le dossier de nomination de quelques mandataires publics est sur la voie d’être examiné en Conseil des ministres. Les tractations, achevées depuis février dernier, entre la coalition politique au pouvoir pourraient ainsi connaître leur aboutissement. D’après des sources
concordantes au sein du Front commun pour le Congo (FCC) et Cap pour le changement (CACH), les deux parties se sont déjà accordées sur leurs propositions respectives concernant dix entre prises publiques.
C’est le cas de la Caisse d’épargne du Congo (CADECO) et la Direction générale des impôts (DGI) dont les fauteuils des directeurs généraux seraient confiés à CACH.
A l’Office de voiries et drainage (OVD), le directeur général devrait également être désigné par CACH alors que son adjoint et le président du Conseil d’administration sortiront des rangs du FCC. L’Institut congolais pour la
conservation de la nature (ICCN) aura, selon l’accord précité, un directeur général et un directeur général adjoint proposés par le FCC et un deuxième directeur général adjoint qui sera désigné par CACH. A la Direction générale de la dette publique (DGDP), il est prévu que le directeur général provienne des rangs de CACH et son adjoint du FCC.
A l’Office national d’identification de la population (ONIP), la famille politique
de Joseph Kabila va devoir
désigner le directeur général
et le directeur général adjoint.
Alors que celle de Félix Antoine Tshisekedi va proposer
un directeur général adjoint
et un président du conseil
d’administration.
A la Régie des voies aériennes
(RVA), le FCC conserve le
poste du directeur général et
celui du président du Conseil
d’administration. Et CACH
aura à designer un directeur
général adjoint.
Sur les six postes adminis-
trateurs, le FCC en gardera
quatre et les deux restants
reviendront à CACH.
A la Société commerciale des
transports et ports (SCTP), la
clé de répartition des postes
indique que le poste du
directeur général et celui du
président du Conseil d’admi-
nistration ont été attribués
au FCC alors que celui du
directeur général adjoint au
CACH.
Les sept administrateurs
seraient répartis comme suit :
cinq à désigner par le FCC et
deux par CACH.
Quant à la Société commer-
ciale des postes et télécom-
munications (SCPT), le poste
du président du Conseil d’ad-
ministration et ceux de deux
administrateurs reviennent à
CACH. Alors que les fauteuils
du directeur général et celui
de son adjoint ainsi que de
trois autres administrateurs
seraient conservés par le FCC.
Cet arrangement, d’après nos
sources, aurait également
validé les nominations in-
tervenues l’année dernière à
la Gécamines et à la Société
nationale de chemins de fer
(SNCC).
Si les mandataires désignés
par ordonnances présiden-
tielles à ces deux entreprises
pour le compte de CACH se-
ront maintenus, ceux du FCC
pourraient être changés.
Il n’est pas exclu que le poste
de directeur général de la Di-
rection générale des douanes
et accises (DGDA) soit
conservé par le FCC. Il sera
donc question que le rempla-
çant de Deogracias Rugwiza,
décédé, soit nommé par le
chef de l’Etat.

Zoom Eco