04/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: la Sicomines rejette les accusations de Congo Hold-up et dénonce “des intérêts égoïstes”

«Nous rappelons que toutes les opérations de transactions effectuées dans le cadre de ce partenariat ont été faites en bonne et due forme, et dans l’intérêt commun du partenariat et non en faveur des individus comme prétendent les accusations des personnes de mauvaise foi», peut-on lire dans un communiqué du 30 novembre 2021, signé par Charles Alulea Lubunga, chargé de communication de la Sicomines qui indique que ces accusations sont faites sans fondement, d’autant plus que les personnes malintentionnées sont à l’œuvre depuis un certain temps dans le seul et unique but de saboter le bon déroulement de la coopération Sino-congolaise.

Ce démenti intervient après que la joint-venture entre un consortium des entreprises chinoises et la Gécamines soit citée dans le rapport Congo Hold-up d’enquête effectuée par les médias étrangers dont RFI sur la prédation financière en RDC qui fraye ces derniers temps la chronique. Elle y est accusée d’avoir participé dans une opération de corruption.

Charles Alulea tient à préciser que le partenariat existant est celui des personnes morales, c’est à dire la RDC et un consortium d’entreprises Etatique Chinoises, et non un contrat entre les individus ou personnes physiques pour envisager une quelconque corruption.

« Les conclusions de ce rapport mettent tout simplement en cause le bon déroulement du partenariat sino-congolais au détriment des intérêts égoïstes. Cependant, la RDC ne doit pas être un terrain de combat de grandes puissances, mais plutôt un terrain de coopération internationale, et doit contribuer au développement à travers l’amélioration des conditions de vie du peuple congolais. Aucune force ne doit se servir du Congo pour ses propres intérêts et mettre en otage les enjeux géopolitiques congolais. Le partenariat sino-congolais demeure ouvert et inclusif et la Sicomines réitère son engagement à contribuer au développement de la RDC », déclare le chargé de communication de la joint-venture.

« Nous rappelons que la Chine qui a noué avec l’Afrique des coopérations sur le principe gagnant-gagnant, n’est pas prête à lâcher ses fidèles partenaires. Car, la coopération entre l’Afrique et la Chine ne date pas d’hier. La Chine qui a également affermi ses relations avec l’Afrique et n’est pas prête à perdre cette confiance », prévient le chargé de communication de la Sicomines en invitant les États africains en général et la RDC en particulier à considérer l’élan des relations entreprises avec la Chine tout en demeurant indépendants de toute influence extérieur.

Landry G.