04/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: le Dr. Muyembe appelle les congolais à la vigilance après la levée du couvre-feu

Après l’annonce du gouvernement relative à la levée du couvre-feu, le coordonnateur du secrétariat technique du comité multiséctoriel de la riposte, le Docteur Jean Jacques Muyembe appelle la population congolaise à la vigilance et à continuer d’observer les gestes barrières.

D’après le patron de l’Institut national de recherche biomédicale -INRB-, le Coronavirus peut à tout moment survenir, et souligne qu’il est nécessaire de se faire vacciner.

«En ma qualité de coordonnateur des activités de la riposte contre la COVID-19, je suis heureux de vous annoncer ce soir que la quatrième vague produite par le variant Omicron est derrière nous. Et donc, cela ne veut pas dire que la pandémie est terminée. Nous devons être vigilants et comme l’a dit notre ministre, continuer à observer les gestes barrières parce-que nous ne savons pas la COVID-19 ou le virus peut revenir et nous surprendre. Donc, nous devons être vigilants, vigilants et vigilants. Soyez toujours prudents et portez toujours les masques », a-t-il dit via la RTNC après la réunion de ce lundi entre la Task force présidentielle et le comité de riposte autour du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi.

Le Docteur Muyembe a ajouté que la cinquième vague pourrait survenir entre avril et juillet prochains, suite à l’expérience déjà vécue durant les 2 ans de lutte contre la pandémie à COVID-19.

« (…) Parce-que nous avons observé en fait que l’épidémie survient, d’après notre expérience au cours de deux ans, entre les mois d’avril et juillet. Après ces mois de février, mars, avril, si nous n’avons pas des cas de COVID-19, nous pouvons espérer vivre tranquillement mais l’hypothèse est là. Il est possible que ce virus revienne et nous fasse encore des problèmes. C’est pour ça je vous demande d’être vigilants et de respecter les gestes barrières » a-t-il dit.

Pour rappel, le gouvernement a levé le couvre feu dans toute l’étendue de la République, à part les provinces sous état de siège.

Joël Ndewasa