27/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: recherchés par la police, les activistes pro-démocratie Junior Ngoma et son frère Louis Paulo Ngoma portés disparus

La marche de la coalition Lamuka de ce samedi 24 avril 2021 a été réprimée par la Police nationale congolaise.

Cette manifestation organisée contre l’insécurité à l’Eest de la République démocratique du Congo, était appelée par Martin Fayulu Madidi, opposant au pouvoir du Président Félix Tshisekedi.

Les activistes pro-démocratie de différents mouvements citoyens et les militants de Lamuka on été empêchés à coups de gaz lacrymogènes de poursuivre cette marche qui devrait chuter au Palais du Peuple au niveau du Quartier Pascal, dans le district de Tshangu. Les activistes et militants qui s’entêtaient de marcher, dont les plus populaires Junior Ngoma et Louis Paulo Ngoma, étaient interpelés et embarqués dans les véhicules de la police, puis relâchés le soir.

Après une longue discussion entre Fayulu et les responsables de la police, les deux parties se sont mises d’accord pour la fin de cette marche de soutien.

Remonté à bord de sa jeep, Martin Fayulu a été escorté  par des élément de la police.

Rappelons que cette marche n’avait pas été autorisée part le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka.

À la surprise générale, le lendemain, le commandant de la police de Kinshasa a ordonné l’arrestation de quelques activistes qui avaient pris part à cette marche, par enlèvement à domicile.

Les deux frères activistes, Junior Ngoma et Louis Paulo Ngoma, qui étaient sur la première ligne pendant cette marche, restent les plus recherchés par la police, à en croire leurs proches. Ils restent introuvables. Selon leurs amis du quartier, des hommes armés non autrement identifiés rôdent autour de leur parcelle chaque nuit. Affaire à suivre…

Mabiala Emondo Wala