28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: “Marché Maman Deborah Loando II”, un bijou de la Fondation Widal offert à Wangata

La Fondation Widal de Me Guy Loando  Mboyo, ministre d’État en charge de l’Aménagement du territoire, accompagne le gouvernement RD-congolais dans ses actions visant le bien-être social du peuple.

Les vendeurs du quartier Wendji Cecly, l’une des entités de la commune de Wangata, dans la province de l’Equateur, sont désormais bénéficiaires d’un bâtiment gigantesque du marché répondant aux normes requises aux standards internationaux.

Baptisé “Marché Maman Deborah Loando II”, ce lieu de petit commerce à intérêt public est l’oeuvre de la Fondation Widal. Selon les constructeurs, cet espace  d’échange possède une capacité d’accueil de plus de 50 personnes assises et 2000 en mouvement.

À en croire le chargé de communication provincial de Widal, Pancrace Inkune, cette action rentre dans le cadre de la vision que prône cette structure d’appui aux actions humanitaires fondée sur la devise “Tous ensemble pour l’épanouissement de tous”.

Rappelons que ce projet a été entièrement financé par la Fondation Widal, faisant suite à plusieurs demandes qui ont été formulées par les habitants de cette partie de la province de l’Équateur.

 

D’autres actions antérieures

Au cours de la même année, la Fondation Widal a également réhabilité le marché de Bolenge dont l’inauguration a eu lieu le 12 février dernier. À cela s’ajoutent  les infrastructures routières, entre autres, le tronçon d’un km au quartier Ebenzola reliant Air-Congo et Mbandaka III, deux quartiers de la ville de Mbandaka très vitaux pour la population environnante.

Widal a aussi réalisé plusieurs actions, notamment les interventions chirurgicales de manière séquentielle dans les deux zones de santé: Mbandaka et Bolenge.
Dans la zone de santé de Mbandaka au cabinet médical Shaloom (plus de 500 malades). La plupart de ces derniers souffraient de la cure herniaire, kystectomie, appendicictomie, myomectomie, lippomectomie, etc.

Dans la zone de santé de Bolenge, précisément au village Bonsole avec tous les cas confondus de chirurgie générale, soit 200 malades environ.

René Kanzuku