29/09/2022

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

RDC: Nangaa et Mboso ont échangé sur la nécessité d’engager des réformes pour la tenue des élections en 2023

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia a accordé une audience ce samedi 13 mars au président de la Commission Électorale Nationale Indépendante -CENI-, Corneille Nangaa. Les deux hommes ont échangé sur la question relative aux réformes électorales à engager pour la réussite du processus du 4e cycle électoral dans le délai prévu par la Constitution.

Faisant la restitution de cet échange, Corneille Nangaa a fait savoir qu’il était question pour le speaker de la chambre basse du Parlement de connaître les contraintes et considérations techniques sur les réformes électorales, en prélude de l’ouverture de la session ordinaire le 15 mars prochain.

« Il est tout à fait normal que le Président de l’Assemblée ait des discussions sur les contraintes et les considérations techniques liées à des options majeures qui devront être prises, tout en disant que l’Assemblée nationale est mobilisée pour que le processus du 4e cycle électoral soit enclenché. L’Assemblée nationale se dit prête à entamer certaines dispositions qui concernent les réformes électorales », a-t-il dit.

En ce qui concerne les questions du recensement ou encore de la tenue des élections dans le délai, le président sortant de la maison des élections a souligné qu’elles nécessiteront des actions immédiates.

« Il y a des questions qui se lèvent aujourd’hui qui nécessiteront action immédiate. La question du recensement, du fichier électoral, la question [de la tenue, ndlr] des élections dans le délai en 2023. Toutes ces questions nécessitent des échanges. Ce qui justifie notre présence ici », a-t-il ajouté.

Rappelons que cette rencontre intervient dans un contexte marqué par des tensions au sein de la classe politique. Certaines plateformes politiques, notamment Lamuka, exigent la tenue des élections en 2023, dénonçant ainsi tout glissement.

Rhudy Mialoundama