20/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

REC/Tshopo – Pétition contre Lydie Angayo : Sedar Kalaki, représentant a.i de l’UNIKIS s’attire des mauvaises langues

C’est depuis le 13 mars 2023 qu’une pétition est adressée au président du COSA/REC-TSHOPO contre Lydie Angayo, présidente de la représentation des Étudiants du Congo, section Tshopo. Vingt-sept signataires, représentants et vice-représentants des institutions publiques et privées de la Tshopo, ont pris part à cette demande de destitution.

Pour Lydie Angayo, cette pétition n’est rien d’autre qu’un complot. Mais contrairement aux signataires, cette dernière n’est fruit d’aucune manipulation. Ils reprochent à la présidente Lydie Angayo d’une mauvaise gestion caractérisée par une passivité à l’égard des problèmes qui touchent les étudiants de la Tshopo.

Sedar Kalaki Koposi, l’agneau qu’on accuse

Depuis quelques jours, cette pétition laisse couler beaucoup d’encre dans des forums des étudiants de la province de la Tshopo. Étant pétitionnaire, Sedar Kalaki Koposi, directeur de cabinet de Lydie Angayo et représentant général ai des étudiants de l’UNIKIS, se voit juger de tous les noms dans cette affaire. Pour ce dernier, ces jugements interviennent par “manque d’arguments” devant les faits graves qu’on accuse la présidente Lydie Angayo.

Pris comme détracteur par Lydie Angayo, la clairvoyance et l’indocilité face à la mégestion et au détournement de Sedar Kalaki Koposi lui attirent des critiques éreintées venant de partout. L’expression parfaite de l’agneau, refusant la bouche menteuse, qu’on veut égorger.

Pétition au sein de la REC, qu’est-ce qu’il faut savoir !

À en croire le document présenté au président du Conseil des Sages de la REC/TSHOPO, les pétitionnaires reprochent à la présidente Lydie Angayo une légèreté dans la gestion financière, le pouvoir autocratique au sein de la REC/TSHOPO, le détournement des deux premiers versements pour la construction du bureau (siège) de la REC, le non respect du cahier des charges et autres.

Sur ce même document, les pétitionnaires accusent la présidente Lydie Angayo d’avoir adressé des propos menaçants à l’endroit de son dircab et autres représentants réclamant la transparence dans la gestion financière.

Ainsi, c’est dans cette optique que les pétitionnaires réclament, après consternation, à une déchéance sans délai et sans condition de Lydie Angayo, présidente de la REC, après violation des articles 34, 37, 47, 48, 51 et 65 du Statut Intérieur de la REC.

Justice Kangamina Musingilwa/Kisangani