18/07/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

À l’initiative de Waram DRC et Awa-Afrika.com, des Fiscalistes, avocats, juristes, comptables et entrepreneurs remis à niveau sur les implications de Loi des finances exercice 2023

Les fiscalistes, les avocats, les juristes, les comptables, les entrepreneurs et autres, ont bénéficié d’un séminaire de remise à niveau sur les implications concrètes de Loi des finances exercices 2023, dans le cadre de la sensibilisation sur le civisme fiscal. Organisées par le cabinet d’études, de conseils et d’accompagnement en affaires et investissement, Waram DRC et Awa-Afrika.com, plateforme entrepreneuriale, ces assises ont eu lieu vendredi 27 janvier 2023, dans la salle Beige de Village Silikin à Kinshasa. Au cours de cette formation d’une journée, les participants ont également bénéficié d’une leçon claire sur les différentes taxes relatives à la fiscalité. Au sortir de cette activité, Me Kevin Eshimata Ngimbi, manager de Waram DRC et initiateur d’Awa-afrika.com a renseigné que les professionnels du secteur ont relevé plusieurs innovations devant leur permettre de s’adapter. Faisant d’une pierre deux coups, Me Ngimbi en a aussi profité pour annoncer la prochaine formation du même genre qui aura lieu au mois de mars de l’année en cours. Cette fois-là, a-t-il précisé, ils parleront de la fiscalité des industries extractives, notamment des minerais, du pétrole, de l’énergie, de l’agriculture et autres.

Selon les organisateurs, ce séminaire est organisé dans le but, entre autres de sensibiliser les acteurs du secteur sur les innovations apportées par la Loi 22/071 portant Loi de finances exercice 2023. Il s’est agi en effet des implications de la Loi   N°22/071 du 28 décembre 2022 portant sur la  Loi de finances de l’exercice budgétaire 2023 en République démocratique du Congo. Les formateurs ont à tour de rôle, éclairé les participants sur les modifications apportées par la Loi de finances exercice 2023, avant de répondre à leurs diverses interrogations sur la fiscalité.

«C’est un séminaire de formation que nous avons organisé dans le cadre de la sensibilisation sur le civisme fiscal, accès sur la loi de finances de l’exercice budgétaire 2023. Nous avons eu comme ambitions de dégager les implications fiscales de cette nouvelle loi sur l’écosystème entrepreneurial et le monde des affaires. Comment cette Loi de Finances pourrait impacter l’écosystème entrepreneurial et le monde des affaires», a expliqué Me Kevin.

À l’en croire, cette formation était destinée aux gestionnaires d’entreprises, aux entrepreneurs, aux juristes d’entreprises, aux comptables, aux fiscalistes, aux chercheurs et à toutes les personnes intéressées par la problématique de finances publiques et des fiscalités.

Les intervenants à ce rendez-vous ont été notamment, le Professeur Gauthier Kalonji et des experts des régies financières (DGI, DGDA, DGRAD, DGRK), le Délégué de l’Agence Nationale de Développement de l’Entrepreneuriat Congolais «ANADEC», des délégués de l’Agence nationale de l’Aménagement du Territoire, l’ANSER, le Fonds National de l’Aménagement du Territoire, l’Observatoire National de l’Aménagement du Territoire.

René Kanzuku