19/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Affaire COMICO: la Cour d’Appel tranche, le Représentant Légal de tous les musulmans congolais s’appelle Cheikh Abdallah Mangala

Fini les péripéties au sein de la Communauté islamique du Congo -COMICO-. Après une série de contestations de plusieurs décisions judiciaires confirmant le Comité Exécutif National de la «COMICO», dirigé par Cheikh Abdallah Mangala Luaba, Imam Représentant Légal, la Cour d’Appel de Kinshasa  Gombe vient de trancher.

Dans un arrêt datant du 07 septembre 2023, la Cour a confirmé Cheikh Abdellah Mangala et son Comité comme les seuls Représentants Légaux de tous les musulmans congolais. Leurs adversaires, entre autres Youssouf Djibondo, ont été déboutés par la justice.

De ce fait, ceux qui occupent illégalement le siège national de la COMICO situé sur l’avenue Isangi de la commune de Lingwala, sont obligés de disposer, de gré ou de force.

L’information a été  livrée par le Professeur Amuri Lumumba wa Mayembe, Représentant Légal Adjoint Chargé des questions juridiques et Administratives, à la faveur  d’une conférence de presse tenue mercredi 4 octobre 2023 au siège de la CIME, dans la commune de la Gombe.

«Après une longue période de tractations, la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe vient de rendre un arrêt qui met fin à tous les débats sur la question de savoir qui est Représentant Légal de la COMICO, qui est le Chef d’Entité/Représentant de la COMICO de telle ou telle province, qui est, qui est, etc», confirme le professeur Amuri.

Et d’appeler: «Ainsi, l’Imam Représentant Légal en exercice de la COMICO, en la personne de Cheikh Abdallah MANGALA LUABA, ainsi que toute l’équipe dirigeante à tous les niveaux, profitent de cette occasion pour, d’une part, inviter tous les croyants musulmans de la RDC, y compris les membres effectifs de la COMICO, au calme, à l’unité et à la fraternité comme le prescrivent le Saint Coran et la Tradition prophétique, et de l’autre, pour solliciter des autorités politico-administratives de notre pays l’accompagnement et le soutien nécessaires en vue de la réalisation escomptée des objectifs nobles de l’Islam en RDC».

Rappel d’histoire…

La COMICO a tenu du 05 au 14 mars 2020, sur convocation régulière de Cheikh Ali MWINYI M’KUU, alors Représentant Légal, une Assemblée Générale élective qui a porté Cheikh ABDALLAH MANGALA LUABA à la tête de la Communauté. Cheikh Ali MWINYI M’KUU, mécontent de son échec, violera les statuts de la COMICO et préférera la voie de la justice en saisissant le TGI/Kinshasa-Gombe sous RC 118766, en sollicitant de ce dernier l’annulation de tous les procès-verbaux de l’Assemblée Générale. Après avoir statué, le TGI a rendu son jugement en date du 10 Août 2021; lequel jugement évoque deux aspects majeurs :

L’annulation d’une part de l’Assemblée générale convoquée irrégulièrement par Monsieur ZAIDU NGONGO dans laquelle Monsieur YOUSOUF DJIBONDO fut élu Représentant Légal de la COMICO en utilisant abusivement le label de la Communauté sans qu’il en soit membre effectif conformément à l’article 10 de la Loi 004/2001 du 20 juillet 2001 régissant les ASBL en République Démocratique du Congo ;

D’autre part, la confirmation de l’élection de Cheikh Abdallah MANGALA LUABA en qualité de Représentant Légal élu de la COMICO, à l’issue de l’authentique Assemblée Générale extraordinaire élective convoquée de droit par Cheikh Ali MWINYI M’KUU, l’ancien Imam Représentant Légal de la COMICO.

Insatisfait par cette décision de justice, ce dernier va interjeter appel, de connivence avec certains détracteurs, lesquels appels déboucheront d’un arrêt inique et violant la loi, sous RCA 37.446/37. 447/37.493/37.515
Scandalisés par cet arrêt, deux membres du Comité Exécutif National, Professeur AMURI LUMUMBA wa MAYEMBE et Monsieur Suleyman ONEHESE, issus de cette assemblée, constatant que ladite Assemblée Générale ne se résumait pas aux seules élections de l’Imam Représentant Légal, mais plutôt de plusieurs autres postes dont les leurs, se constitueront en demandeurs en tierce opposition contre ledit arrêt.

En date du 07 septembre 2023, la Cour va rendre l’Arrêt sous RCA 38.518, objet de cette communication qui rétracte l’Arrêt susmentionné ayant permis à Cheikh Ali MWINYI M’KUU et consorts de fomenter des troubles au sein de la COMICO.
Cet arrêt (RCA 38.518) confirme le jugement sous RC 118.776 du TGI de Kinshasa/Gombe dans toutes ses dispositions.

Les conséquences juridiques découlant de toutes ces différentes décisions judiciaires se résument comme suit : le jugement sous RC 118.776/TG-Gombe confirmé dans toutes ses dispositions par l’Arrêt en tierce opposition sous RCA 38.518/ CA-Gombe, découlant des jugements contradictoires entre toutes les parties, opposant ainsi la seule et l’unique COMICO ainsi que ses animateurs attitrés à Monsieur YOUSOUF DJIBONDO, ALI MWINYI M’KUU, ZAIDU NGONGO et consorts.