août 4, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Assemblée nationale: Daniel Mbau propose la fixation de la dot à 500$


Le député Daniel Mbau a annoncé samedi 17 juillet le dépôt de la proposition de loi fixant la dot à 500 $ pour les milieux urbains et 200 $ en milieux ruraux. À en croire ce cadre du Mouvement de libération du Congo -MLC-, dans les prochains jours, il va falloir déposer cette loi au bureau de l’Assemblée nationale pour régler le coût de la dot qui pèse sur les fiançailles et aux familles.

« Nous déposons incessamment une proposition de loi portant modification du code de la famille. Elle touche les questions liées à la personne, aux fiançailles, au mariage, à la polygamie ainsi qu’à la succession. Concrètement, elle fixe le montant maximal de la dot à 500 USD dans les milieux urbains et 200 USD dans les milieux ruraux. Elle assure la protection pénale contre les intrusions des tiers de mauvaise foi », a expliqué Daniel Mbau.

Et d’ajouter : « Elle formalise les fiançailles qui cessent d’être une simple promesse de mariage pour devenir un véritable engagement solennel assorti des droits et obligations. Sur ce, elles ont sous peine de dissolution de plein droit désormais une durée maximale d’une année une seule fois renouvelable et sa rupture anticipative est soumise à un test de grossesse préalable ».

Puis : « En outre, cette loi pénalise la polygamie et renforce les valeurs axiologiques chrétiennes sur la protection du ménage. Somme toute, cette modification participe désormais à la sophistication ainsi qu’à la juste adéquation du code de la famille aux réalités de notre société moderne en pleine mutation. Le code de la famille devient désormais un texte d’imprégnation sociale et de sécurisation collective ».

Rachel Ngoy