28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Congo Hold-up: Patrick Muyaya et la BGFIBANK se contredisent

Au cours d’un point de presse tenu conjointement avec le ministre de l’Industrie lundi 22 novembre, le ministre des Médias, porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya a affirmé que la BGFI Bank s’est engagée à rembourser le montant de 43 millions USD utilisés. Le ministre réagissait à la publication de l’enquête des médias européens, intitulée “Congo Hold-Up”. De son côté, quelques jours après la publication de cette enquête, la BGFI Bank a rendu public un communiqué justificatif non sans confirmer les allégations de Muyaya.

«Pour ce qui concerne la BGFI Bank, aujourd’hui je ne dévoilerai pas un secret pour vous dire que des faits ont été reconnus, il y a eu des discussions, entre l’IGF, la BCC et la BGFI, des faits qui se produisaient, il faut dire il y a deux ans. Ils l’ont reconnu, et il y a un accord. Aujourd’hui la banque s’est engagée à rembourser la somme de près de 43 millions de dollars qui a été utilisée. Il y a un autre volet de l’affaire qui se trouve déjà au parquet général. Le temps de la presse n’est pas le temps de la justice. C’est ce qui se passe pour ce dossier-là », a expliqué Patrick Muyaya.

«Notre banque dispose des ressources nécessaires à la poursuite et à l’extension de ses activités. Depuis plusieurs mois, notre filiale a initié un plan d’investissements pour accélérer ses ambitions en RDC et s’engage toujours plus fortement aux côtés des entrepreneurs et des ménages congolais », a-t-on lu dans le communiqué de la BGFI Bank.

Patrick Muyaya a ajouté que la ministre de la Justice a saisi le parquet pour instruire ce dossier : « Dans un deuxième registre, au-delà du fait qu’il y a cela qui a déjà été fait, la ministre de la Justice a déjà écrit au parquet, le 20 novembre dernier. Je pourrai mettre à votre disposition la copie de la lettre. Elle a donné injonction aux fins d’enquêtes et des poursuites. Parce que nous ne pouvons pas comme gouvernement rester insensibles à de telles allégations ».

« Congo Hold-up » est le titre de cette enquête menée par Mediapart avec EIC et ses partenaires, dix-sept médias dont RFI et cinq ONG. Elle porte sur des révélations des présumés détournements des fonds estimés, selon cette enquête, à 138 millions de dollars, au bénéfice notamment des proches de l’ancien Président Joseph Kabila. Cette enquête incrimine aussi la BGFI Bank. 

LR