août 4, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Dossier Zaïrianisation: Matata, innocence prouvée

Selon Maître Laurent Onyemba sur Top Congo FM, la suite logique dans le dossier de la Zaïrianisation, « c’est uniquement le classement du dossier ». « Augustin Matata Ponyo est libre. Une ordonnance de mainlevée a été prise en sa faveur mercredi soir », a-t-il annoncé via Top Congo FM.

Et de poursuivre : « En droit, quand on parle de mainlevée, cela signifie qu’il y a insuffisance ou inexistence de preuves ».

Rappelons que le sénateur Augustin Matata Ponyo était poursuivi pour des faits qui remontent de l’époque où il était ministre des Finances. Il s’agit de l’affaire du dédommagement des étrangers dont les biens avaient été zaïrianisés, c’est-à-dire confisqués aux profit des nationaux, au début des années 70. Il était, de ce fait, accusé d’avoir procédé au paiement de créanciers fictifs.

« Nous avons demandé que le procureur fasse une réquisition pour prendre les soubassements de tous les dossiers. Le réquisitoire est venu mercredi. Et chaque dossier du paiement de ces créanciers a été retrouvé », confirme l’avocat de Mapon.

Un dossier vide

« À la fin, on a conclu que c’était un dossier vide. Quand on a fait l’audition le premier jour, Augustin Matata Ponyo a reconnu avoir signé le protocole de dédommagements des zairianisés, mais il y avait des soubassements qui venaient de la DGDP (OGEDEP, à l’époque), en tant que service technique », a expliqué l’avocat.

Et d’ajouter : « les inspecteurs ont entendu le DG de l’époque, Monsieur Mawaka, actuel directeur de cabinet du ministre des Finances. Il a aussi affirmé qu’il y avait des soubassements ».

Auditionné pendant de longues heures mardi dernier, Augustin Matata Ponyo a été mis sous mandat d’arrêt provisoire, qui n’a pas été appliqué. Il avait alors été assigné à résidence surveillée, du fait de son actuel mandat de sénateur.

JM