01/02/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

ERC: «L’Evêque général Dodo Kamba est le choix de Dieu» (Pasteur Jean Bosco Kindomba)

A l’initiative de son président national, l’Evêque général Dodo Israël Kamba, l’Eglise du Réveil du Congo -ERC- a organisé ce mercredi 11 janvier 2023, dans la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères, la mini pastorale “Unité de l’ERC pour des nouvelles perspectives”.

Ce grand événement a connu la présence d’éminentes personnalités du mouvement du réveil tels que Jean Bosco Kindomba, l’apôtre JP Kyungu, l’archevêque Dominique Kaleta, le pasteur Kapitao,… Mais aussi, d’autres évêques, pasteurs et autres serviteurs venus de tous les coins de la ville de Kinshasa.

Dans son mot, Dodo Kamba a tenu à tordre le cou à la confusion lancée par la dernière sortie médiatique du pasteur Mukuna de l’ACK qui invitait L’ERC à intégrer le Haut Conseil des Églises…

«L’ERC est une Confession religieuse parmi les 8 principales de notre pays… Ceux qui s’attaquent à l’ERC comprendront qu’ils ne connaissent pas la raison pour laquelle le gouvernement de la République leur a accordé un acte juridique différent de celui de l’ERC”.

Puis: «l’ERC a signé un accord de partenariat avec le ministère de la justice, lequel nous responsabilise d’assainir et d’encadrer tout le secteur du mouvement du réveil. Il est de ce fait un devoir et une obligation de défendre les prérogatives de notre confession jusqu’à dénier la qualité de tout celui qui, non identifié et non répertorié par nous, réclamerait nous appartenir alors qu’il détient une dénomination différente de la nôtre, à moins de renoncer à leur acte juridique pour devenir un des organes de l’ERC». C’est dit.

De son côté, le pasteur Jean Bosco Kindomba qui a d’abord présenté ses excuses à l’Evêque général Dodo Kamba, a confié que ce dernier est le choix de Dieu. «Si on vous attaques, c’est parce que Dieu vous a choisi».

Il a estimé que le conflit lancé (par le pasteur Mukuna) «n’a rien à voir avec la spiritualité, les enjeux sont ailleurs. Pour lui, ce genre des conflits surgissent essentiellement à deux moment : lors de la désignation des membres de la CENI et a l’occasion des élections générales dans le pays.

HRM