octobre 18, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

État de siège: un député révèle que le commandement des FARDC est infiltré par des affairistes à l’Est

Le député national Gratien de Saint Nicolas Iracan, élu de la ville de Bunia dans la province de l’Ituri a estimé que les FARDC disposent des troupes capables de pacifier l’Est de la République démocratique du Congo, mais son commandement est infiltré par des affairistes. Cet élu du peuple l’a déclaré via l’émission Grande Interview de la Radio Okapi dimanche 8 août 2021.

L’Assemblée nationale a voté au cours de sa plénière du mardi dernier, le projet de loi portant autorisation de la prorogation pour la 5e fois de l’état de siège dans l’Ituri et le Nord-Kivu.

Cette nouvelle prorogation a été précédée par une plénière d’évaluation à huis clos de cet état de siège, tel qu’exigé par les élus de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Au cours de cette évaluation, il ressort qu’en dépit des efforts consentis, plusieurs problèmes sécuritaires, administratifs et financiers perdurent dans les deux provinces.

De cette évaluation, affirment quelques députés nationaux, il ressort que l’état de siège a été confronté à l’impréparation et au sabotage, car aucune administration militaire, aucune étude stratégique n’a été faite avant d’encourager le Chef de l’État à décréter cet état de siège. Ce qui a occasionné un problème d’effectif et des moyens nécessaires pour mener les opérations conséquentes susceptibles de ramener la paix dans cette partie du pays.

A en croire les révélations des membres du gouvernement présents à cette plénière, sur de 33 millions USD décaissés du trésor public pour financer l’état de siège, seul moins de 5 millions USD ont valablement servi à cet objectif en Ituri, et presque le même montant au Nord-Kivu.

Rachel Ngoy