octobre 21, 2020

Le Regard

De l'information fouillée et vérifiée

États-Unis: l’ex-conseiller de Trump aux arrêts pour détournement de fonds

Steve Bannon, l’ancien stratège du président Trump, est accusé par la justice américaine d’avoir détourné des centaines de milliers de dollars collectés pour la construction de son mur anti-immigration. Arrêté et placé en détention ce jeudi, il a plaidé non coupable des deux chefs d’accusation contre lui de fraude et blanchiment d’argent.

Steve Bannon est finalement sorti libre du tribunal de Manhattan tout sourire, malgré le paiement d’une caution de cinq millions de dollars et sa comparution menottes aux poignets.

L’ancien conseiller est accusé d’avoir escroqué le cœur de la base politique de Donald Trump. Le célèbre gourou de l’extrême droite américaine aurait détourné un million de dollars de dons à travers une société écran pour financer selon la justice fédérale son luxueux train de vie : voyages, hôtels, voitures de luxes…

Le neuvième proche de Trump à être inculpé
Arrêté au petit matin sur le yacht d’un homme d’affaire chinois, Steve Banon est poursuivi avec trois autres organisateurs de la campagne collaborative « We Build The Wall ». Tous se présentaient comme des patriotes bénévoles. Au total, sur GoFundMe ils ont récolté 25 millions, cet argent était censé financer la construction du mur anti-immigration de Donald Trump le long de la frontière mexicaine au moment où le Congrès refusait de débloquer les fonds demandés. Le propre fils du président américain a participé à cette collecte et en avait largement fait la promotion.

« C’est une triste affaire », a réagi Donald Trump en tentant de prendre ses distances avec son ancien conseiller. Steve Bannon est le neuvième de ses proches collaborateurs a être inculpé par la justice américaine.

RFI