23/06/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Festival Ngoma 13: «Stylo et Plume qui se mêlent», quand deux poètes coulent sur le fleuve des rimes

Bila Poète Non Instruit et Augustus Monganga. À Kisangani, ils ne sont plus à présenter. Dans l’univers du slam et de la poésie, ces deux jeunes hommes font vibrer l’ancienne Stanleyville, où les talents tendent à se démarquer. Combinant écritures et flows, ils ne cessent de tracer leur voie pour faire briller leur ingéniosité.

De son vrai nom Daniel Bila, Bila Poète Non Instruit et Augustus Monganga ont présenté, durant la troisième journée du prestigieux Festival Ngoma 13, leur pièce de slam intitulée «Stylo et Plume qui se mêlent».

Brossant la guerre de six jours ayant lieu à Kisangani vers 2000 et exprimant leur mécontentement face à la spoliation des matières premières en République démocratique du Congo, ces deux poètes dont les vers sont des lettres d’or ont slamé la paix et la liberté.

Pour ces génies de cet art noble, le poète a un grand rôle dans la société. En dehors d’utiliser sa plume comme son arme pour combattre l’ignorance, il est aussi gardien des us et coutumes de son peuple, lesquels il les grave dans ses vers.

«Poète du Sahara, de Nyiragongo, du Nil et du fleuve Congo, réveille cette femme première poétesse de nos enfants, qui accompagnait nos bains avec des champs ayant nos Credo, et le soir autour du feu les comptes anciens nous vibraient de temps en temps», slamaient-ils.

Dans une écriture sobre et élégante, ces deux poètes ont, comme sur un fleuve des rimes, laissé couler musicalité et rythme pour égayer ce public venu assister à ce festival des arts de scène. De l’émotion au rendez-vous.

Rappelons que Bila Poète Non Instruit et Augustus Monganga sont deux jeunes slameurs, membres du collectif Kis-Slam, réunissant une vingtaine des pratiquants de la poésie. Comédiens, ils sont également membres du Collectif des Artistes Boyomais -CAB-.

Justice Kangamina Musingilwa/Kisangani