28/01/2023

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

France: le Festival de Cannes se tient enfin du 6 au 17 juillet 2021, malgré Covid-19

Malgré la menace mondiale de la pandémie à Coronavirus, le Festival de Cannes signe et persiste. La 74ème édition se tient du 6 au 17 juillet 2021 au Palais des festivals, à Cannes, en France. Le Jury des longs-métrages en compétition est présidé par Spike Lee. La maîtresse de cérémonie est l’actrice Doria Tillier.

Ce mardi 6 juillet, cette grand’messe culturelle s’ouvre avec 135 longs métrages, 24 films en lice pour la Palme d’or et une brochette de stars annoncées. Ce 74ème Festival de Cannes ambitionne même de surpasser sa tradition de superlatifs.

Mais, après une édition 2020 annulée pour cause de Covid-19, la réalité s’annonce pour l’instant plus nuancée, à l’image de la forte baisse des accréditations.

La question de la diversité n’est pas non plus négligée. Cannes peut s’enorgueillir d’être le premier grand festival au monde d’avoir choisi avec Spike Lee, un Noir comme président du jury. Quant au débat sur la parité hommes/femmes, avec quatre femmes sur 24 réalisateurs en lice pour la Palme d’or, le compte n’y est pas, même si le jury composé à majorité par des femmes permet de ne pas perdre la face.

Et même l’écologie se trouve sur la charte officielle de cette 74ème édition. Pour la première fois de son histoire, Cannes, l’emblème de la jet set cinématographique, revêt officiellement l’habit de défenseur de l’environnement, avec une série de mesures pour réduire les émissions carbone et les déchets produits, et surtout avec la première « section éphémère de films sur l’environnement », car « la prise de conscience et la défense de la planète se jouent aussi au cinéma ».

Léos Carax, Marion Cotillard, Adam Driver monteront ce soir les marches pour Annette, le très attendu film musical d’ouverture du Festival. Ensuite, de nombreuses autres stars défileront sur le fameux tapis rouge : Léa Seydoux, Tilda Swinton, Steve McQueen, Sean Penn ou Jodie Foster qui recevra une Palme d’or d’honneur, quarante-cinq ans après Taxi Driver… Quelques jours après la fin des dernières restrictions de confinement en France, ce tourbillon de célébrités impressionne et fait presque croire à un retour à la normale.

« Nous sommes les combattants du futur », a déclaré Thierry Frémaux lors de la conférence de presse. En même temps, le délégué général du Festival a admis que Cannes doit « se transformer pour rester le plus grand festival au monde ».

Un Festival de superlatifs
Pour retrouver sa place de leader mondial, le Festival semble vouloir jouer sur tous les registres à la fois. L’augmentation de films présentés en compétition et la création d’une nouvelle section « Cannes Premiere » laissent deviner la rage et la détermination des responsables de ne céder aucun centimètre du rang historique de Cannes.

Reporté en juillet, le mois des vacanciers et des tournages, il veut continuer à jouer son rôle traditionnel pour « retrouver les conditions dans lesquelles nous nous sommes séparés en 2019 ». Autrement dit : malgré les masques obligatoires dans les salles et un protocole sanitaire strict, faire vivre et mettre en valeur le cinéma, célébrer ses réalisateurs et acteurs, et découvrir de nouveaux talents pour assurer le futur du septième art.

La Palme d’or 2021 sera décernée le samedi 17 juillet. Et peut-être elle sera remportée pour la deuxième fois par un cinéaste d’Afrique. Car, des réalisateurs du continent africain se trouvent en compétition : le réalisateur marocain Nabil Ayouch avec Casablanca Beats (Haut et fort) et le Tchadien Mahamat-Saleh Haroun avec Lingui – les liens sacrés.

René Kanzuku