août 4, 2021

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Grève des taximen à Kinshasa: les candidats à l’EXETAT victimes de transport ce matin

Les élèves finalistes ont fait les épreuves hors-session de l’examen d’Etat à travers toute la République démocratique du Congo ce lundi 12 juillet 2021. Pas de transport en commun ce matin à Kinshasa, les candidats à la dissertation étaient obligés de marcher à pied.

À la base, la grève des chauffeurs des taxis qui protestent pour la énième fois contre les tracasseries des policiers et des agents de service des transports et voies de communication sur les routes de la capitale.

Sur les différents axes routiers, seuls les véhicules personnels sont visibles. Les voitures et les bus assurant le transport en commun sont quasi invisibles. À Tshangu, les motos-taxis ont également décidé de grever.

Même situation au croisement des avenues Landu et Shaba (un arrêt de bus qui mène soit vers le centre-ville en passant par huileries soit vers le marché de Selembao) dans la commune de Bumbu. Quelques taxi-motos visibles ont du coup doublé le prix de la course.

Dans la commune de Lemba, du côté de l’intendance et vers l’université de Kinshasa, plusieurs personnes sont en train de faire la marche faute des moyens de transport.

Selon le commissaire supérieur principal Pierrot Mwana Mputu, porte-parole de la PNC, la confirme la grogne des chauffeurs et pointe des jeunes policiers communément appelés « Ujana ». Elle entend se réunir en vue de prendre une décision quant à cette grève de trop.

LR