29/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Kinshasa: en sit-in devant le Palais de la Justice, le RAJEC dénonce les arrestations arbitraires des journalistes

Le Rassemblement des Journalistes pour l’Émergence du Congo -RAJEC- a manifesté durant la journée de ce mercredi 20 juillet 2023 devant le Palais de la Justice à Kinshasa pour dénoncer les cas de détention des journalistes en République démocratique du Congo.

Ce réseau des professionnels de médias, à travers un mémorandum adressé à la ministre de la Justice et Garde des sceaux, et consulté par notre rédaction, juge d’inhumain les conditions d’arrestation et de détention des journalistes Congolais, comme le cas de Stanis Bujakera Tshiamala, correspondant de Jeune Afrique à Kinshasa et directeur de publication adjoint de Actualite.cd

Pour Edmond Izuba, porte-parole de RAJEC, en dehors des conditions carcérales exécrables, les poursuites judiciaires des plusieurs journalistes Congolais est une véritable “illustration de la traque lancée contre les chevaliers de la plume”.

Brossant les incarcérations du journaliste sportif Albert Kabuyaya Malemo de la ville volcanique de Goma et Pascal Kamanzi de Bukavu, le RAJEC dénonce ces actions qui, pour lui, tendent à criminaliser le travail de journalistes en République démocratique du Congo.

Il a ainsi recommande à l’État Congolais, à travers les autorités compétentes “de prendre toutes les mesures nécessaires pour changer cet état des choses, de libérer immédiatement et sans condition les journalistes Stanis Bujakera, Papy Okito et les autres, de respecter la procédure en cas de tout autre éventuel cas de conflit entre un journaliste et la loi.”

Justice Kangamina Musingilwa