janvier 22, 2021

Le Regard

Vous souhaite meilleurs voeux 2021

Kinshasa: Kally, un prodige de la boxe

0 Partages

Kalala Tuikale, aussi appelé Kally par ses fans, est un athlète avec le corps d’un dieu grec. Amoureux de la Boxe depuis l’âge de 14 ans, il combine aujourd’hui la pratique de cette discipline sportive avec des études de Sciences informatiques à l’université Bel Campus. Jeune prodige du ring qui n’a jusque-là jamais connu de défaite, Kally déplore le manque d’encadrement des boxeurs par la fédération RD-congolaise. Pour lui, cela fait craindre un avenir sombre sur ce sport. «Je regrette cette sorte de déconsidération des boxeurs par nos dirigeants de la Fédération congolaise de boxe», lâche-t-il dans l’entretien accordé au journal Le Regard. Interview.

Que pensez-vous de l’évolution de la boxe en RD-Congo?

La boxe en RD-Congo a un avenir sombre parce que la fédération de boxe ne fait presque rien pour l’encadrement des boxeurs.

Que proposez-vous aux autorités RD-congolaises pour l’avenir de la boxe?

Il faut qu’on mette des personnes sérieuses à la tête de cette fédération. Il faut des gens qui ont le souci de relever la boxe par l’encadrement et le soutien financier aux boxeurs.

Quel est votre parcours sportif?

J’ai commencé la boxe à la boxe l’âge de 14 ans. J’ai eu à participer à plusieurs galas de boxe: «Bibotu ya Kimia na ba Civiles dans la Police Nationale Congolaise» où j’ai gagné par K.O à l’arrêt de l’arbitre et d’autres combats amicaux où je n’ai que des victoires.

Quels sont les titres que vous avez arrachés durant votre carrière sportive ?

Je n’ai pas encore combattu pour des titres, mais j’ai une carrière sans défaite jusque-là.

Quelles sont vos réussites ?

Chaque combat que j’ai livré, je l’ai remporté jusque-là.

Et vos échecs ?

Jusque-là, nous n’avons pas encore eu à participer à des compétitions qui peuvent nous propulser plus loin.

Qu’est-ce que vous regrettez dans votre carrière ?

Je regrette cette sorte de déconsidération des boxeurs par nos dirigeants de la Fédération RD-congolaise de boxe.

J’ai vu sur votre page Facebook, vous avez écrit que vous êtes boxeur et étudiant, expliquez nous un peu, comment vous mélangez les deux?

Chaque chose a son temps. J’ai le temps de suivre les cours. J’ai aussi le temps de m’entraîner.

Que pouvez-vous dire à tous ces jeunes qui sombrent dans la délinquance?

Il ne faut pas qu’ils puissent mettre leur force dans la délinquance, mais s’exercer pour se maintenir en bonne santé. Aussi, le sport peut leur offrir de nouvelles opportunités.

Un mot pour le 1 an d’existence de notre journal?

Nous vous souhaitons plein succès dans votre travail et que vous puissiez continuer en prospérant.

Propos recueillis par John Mpongo