22/05/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Kinshasa: le professionnalisme journalistique pendant la campagne électorale au cœur d’une mâtinée scientifique à l’UPN

La Gestion de l’espace médiatique et du professionnalisme des journalistes en pleine campagne électorale a été au centre d’une matinée scientifique  samedi 09 décembre 2023 à l’Université nationale pédagogique -UPN.

Cette activité médiatique a été  organisée par le département des Sciences de l’information et de la communication  de l’UPN en collaboration avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication -CSAC- en faveur des étudiants de L1/LMD.

“L’initiation au professionnalisme journalistique doit commencer à la base et elle doit se faire de manière pratique. C’est le sens de notre initiative. Et en dehors de tout, nous, enseignants, avons le devoir de montrer à nos enseignés les Institutions gérant notre profession. Aussi, en pleine campagne électorale, les questions liées au professionnalisme journalistique et à sa gestion doivent être mises à table tant par les écoles que par les Institutions professionelles et les médias eux-mêmes, en vue d’un rappel à l’ordre “, a déclaré Trésor Mukambilwa Mbuyi, Chef des travaux à l’UPN et initiateur de l’événement.

Il a par ailleurs estimé utile d’associer toujours les étudiants à des discussions sur les questions de l’heure pour leur permettre d’assurer la relève comme il se doit.

“La formation avant tout. Comment allons-nous barrer la route aux déraillements professionnels? Comment allons-nous soutenir les bonnes pratiques journalistiques et l’effectivité d’une nouvelle narrative? C’est par la formation et cela est notre devoir”, a-t-il avancé.

L’attitude des candidats face aux médias étonne le CSAC

“Je m’étonne qu’aucun candidat ne revendique le temps d’antenne gratuit leur accordé à la RTNC. Alors que c’est une directive de mon Institution pour leur faciliter la tâche pendant toute cette période de campagne. A la radio de la RTNC, l’espace est même accordée aux candidats présidents de la République pour qu’ils disent à haute voix, leurs projets de société”, a déclaré le président du CSAC, Christian Bosembe.

Christian Bosembe a de ce fait rappelé que selon la directive, ces derniers ont le droit d’inviter la RTNC pour la couverture de leur campagne électorale ou d’envoyer leurs éléments pour diffusion gratuitement. Chose qu’ils ne font pas, dit-il.

“Les politiciens congolais en mal de positionnement, accusant certaines lacunes eux-même ne vont pas à la RTNC…  Nous avons établi une directive qui donne à tous les candidats présidents de la République deux choses. Premièrement, un quota sur les minutes à incorporer dans le journal et c’est gratuit. Je crois que c’est 3 ou 4 minutes. Jusqu’au moment où je vous parle, aucun candidat n’a revendiqué cela”, a-t-il précisé.

Et d’ajouter : “Deuxième chose. Le CSAC organise les émissions d’enregistrement pour les candidats. Mais certains ont choisi de fuir le débat avançant des raisons qui n’ont ni tête ni queue. On a accordé 90 minutes aux candidats et c‘est scandaleux sur 26 candidats, on a enregistré que 8. Certains ont refusé de répondre à l’invitation disant que Bosembe est du pouvoir. Il y a certains qui disent que vous avez aligné des journalistes de l’opposition, mais ils veulent être interviewés par les mêmes journalistes dans leurs chaînes”.

Rappelons que selon le calendrier de la CENI, la campagne électorale prend fin le 18 décembre 2023 et les élections générales sont fixées pour le 20 du même mois.

Marie-Parousie