21/04/2024

Le Regard

De l’information fouillée et vérifiée

Kinshasa: l’ONG YMAE dénonce l’occupation anarchique de l’ITI Gombe par l’ISPT

Dans son communiqué de presse du lundi 13 novembre 2023 dont une copie est parvenue à notre rédaction, l’ONG Young Men Action for Education -YMAE- se dit extrêmement préoccupée par l’occupation anarchique aux conséquences explosives des infrastructures et espaces scolaires appartenant aux trois écoles de Kinshasa.

Les écoles  dont parle cette ONG partenaire éducative du gouvernement congolais spécialisée dans les questions de l’éducation et de la formation, sont notamment l’Institut Technique Industriel de la Gombe -ITI Gombe-, collège de la Salles ainsi que l’Institut Professionnel de la Gombe -IPG-, par l’Institut Supérieur Pédagogie et Technique -ISPT-Gombe.

Selon cette YMAE, cette manière de faire les choses par force a perturbé la formation des enfants en ce début d’année scolaire, suite aux vives tensions provoquées par une descente punitive des étudiants de l’ISPT-Gombe au Collège de la Salles et à l’ITI Gombe, le mois dernier. Ces échauffourées ont mis en danger la vie et l’intégrité physique des élèves et du personnel enseignant.

“Des vives tensions provoquées par une descente punitive des étudiants de l’ISPT à l’ITI Gombe et au Collège de la Salles ont sérieusement perturbé les enseignements, précisément le lundi 02 octobre et le vendredi 28 octobre 2023. Des forces de sécurité se sont impliquées dans ce désordre et ont fait recours aux tirs de sommation et gaz lacrymogènes, mettant gravement en danger la vie et l’intégrité physique tant des élèves que du personnel enseignant”, dénonce-t-elle.

Évoquant toutes ces dérives dans le secteur de l’éducation congolaise, l’ONG YMAE, charge en premier l’Etat congolais qui n’arrive pas à arbitrer définitivement et durablement ce conflit qui expose des vies humaines et a déjà coûté la vie d’un administratif de l’ITI Gombe.

Elle demande ainsi au gouvernement congolais de relocaliser l’ISPT Gombe ailleurs et exhorte l’Etat de pouvoir planifier dorénavant, la création des établissements d’enseignement Supérieur et Universitaire et les doter des infrastructures adéquates.

Par ailleurs, cette structure éducative invite les autorités compétentes à garantir la protection de tous les sites scolaires et académiques contre l’intrusion des politiques à travers des discours et autres supports de propagande politique partisane pendant cette période électorale.

YMAE revendique également que les espaces scolaires et autres lieux d’apprentissage soient placés sous le sceau d’inviolabilité par rapport aux activités de propagande et tient à exprimer les mêmes appréhensions quant à l’utilisation du personnel enseignant, voire des apprenants à des fins de propagande politique.

Blaise Pascal Bonduku